Lettre de liaison :

Le Congrès permanent de la langue occitane

Lo Congrès est l'organisme interrégional de régulation de la langue occitane. Il rassemble les institutions et les fédérations historiques occitanes et est soutenu par les collectivités et le Ministère de la Culture et de la Communication - DGLFLF.
  • dicod'Òc dicod'Òc
  • tèrm'Òc tèrm'Òc
  • vèrb'Òc vèrb'Òc
  • top'Òc top'Òc
  • express'Òc express'Òc
  • punt de lenga punt de lenga
FR→OC
OC→FR
OC→OC
Historique

Expressions

« Glaçon »

Glaçon

Tarròc de glaç

punt de lenga

L'article partitif

Balha-li d'aiga

Où emploie-t-on l'article partitif « de », où exprime-t-on le partitif par le substantif seul ?

« Balha-li d'aiga »

Actualités

  • All
  • Institution
  • Politiques
  • Publications
  • Recherche
  • Ressources
  • Tout
  • Événements
  • Défaut
  • Titre
  • Date
  • Aléatoire
load more / hold SHIFT key to load all load all

Mise en lumière

Lo Basic en ligne !

Lo Basic, lexique élémentaire français-occitan du Congrès.

API du Congrès

Développez vos applications avec les données du Congrès.

Plateforme ReVOc

Donnez votre voix pour construire la reconnaissance vocale en occitan.

Base textuelle

Consultez la base textuelle occitane BaTelÒc.

Pour les mobiles

Téléchargez dicod'Òc et verb'Òc sur votre mobile.

Laboratòri

Outil de consultation avancée des lexiques du Congrès.

Une organisation collégiale et représentative de la diversité de l'occitan

Lo Congrès Permanent de la Lenga Occitana est une association de droit français (loi 1901). Son Assemblée Générale est composée :

L’association s’appuie sur deux Conseils assesseurs : le Conseil linguistique, organe scientifique du Congrès, et le Conseil des usagers, qui a pour mission de représenter la demande sociale. Les membres des Conseils assesseurs sont représentatifs de la diversité des territoires et des acteurs de la langue occitane.

Organizacion dau Congrès

Un espace de mutualisation et de coopération

Lo Congrès fonctionne comme une "CUMOC" (coopérative d'utilisation de matériel occitan) : c'est un espace de mutualisation et de coopération entre ses membres. Ces derniers ont des missions et des compétences et peuvent, grâce au Congrès, mieux les valoriser, les développer et les rendre leurs productions plus cohérentes. Il y a aussi différents contributeurs (particuliers, associations) qui ont des productions mais qui ne peuvent les diffuser : un des buts du Congrès est de faire connaître au grand public l'existence d'outils de référence et de lui permettre d'y accéder. Ainsi le portail Internet du Congrès propose au public des outils de travail en ligne, reconnus et validés : dictionnaires, lexiques spécialisés, grammaires, atlas toponimiques, etc..

En s'appuyant sur ses membres, Lo Congrès est aussi un lieu d'organisation et de planification des productions restant à réaliser.

Organizacion dau Congrès

Le bureau du Congrès Permanent de la Lenga Occitana :

  • Président : Gilabèrt Mercadièr, Inspecteur Pédagogique Régional honoraire du Rectorat de Toulouse.
  • Vice-président : Pèire Brechet, Président de l’Institut d’Études Occitanes.
  • Vice-président : Patric Sauzet, linguiste, professeur à l’Université de Toulouse – le Mirail, secrétaire général de l’Association Internationale d’Études Occitanes.
  • Trésorier : Sèrgi Javaloyès, directeur de l’InÒc Aquitaine.
  • Secrétaire : Benjamin Assiè, directeur du CIRDÒC.
Lo Congrès

La représentativité :

Lo Congrès est représentatif des utilisateurs de la langue occitane. Il réunit la diversité de la demande des utilisateurs et la diversité des savoirs sur la langue. Ce « savoir » est bien sûr présent dans les universités mais pas uniquement, et il est essentiel que tous ceux qui le portent soient représentés dans l’organisme de régulation. La représentativité doit être aussi géographique. Il faut répondre à cela avec la double préoccupation permanente du respect de la diversité interne de la langue occitane et de la réaffirmation de son unité profonde.

La stabilité :

Lo Congrès doit fondamentalement œuvrer pour la stabilité de la langue occitane. C'est pourquoi ses interventions doivent avoir pour objectif de traiter des questions encore non résolues, et non de changer les choses déjà établies. Ces questions se situent surtout dans les domaines de la néologie ou encore de l'onomastique (toponymie, anthroponymie, etc.). L'organisme de régulation doit savoir accueillir et apporter une réponse aux besoins exprimés par les utilisateurs, qu'ils soient individuels ou institutionnels.

La coopération :

Lo Congrès est un service partagé entre ses membres : il est un outil coopératif qui mutualise les compétences et les moyens, et qui valorise les réalisations de chacun.

La collégialité des décisions :

Une institution de régulation nécessite, de la part de ses participants, l'acceptation de quelques règles élémentaires et en premier lieu celle de la collégialité des décisions. Les membres de l'organisme sont donc tenus solidaires par les décisions prises collectivement en son sein.

La diffusion de l'information :

Lo Congrès met en place les moyens nécessaires afin d'assurer la plus large diffusion des information et des productions auprès des utilisateurs. Ces décisions sont intégrées dans des outils de référence (dictionnaires, grammaires, cartes sur support papier et numérique, etc.).

Le partenariat :

Lo Congrès travaille en partenariat avec les pouvoirs publics et les collectivités territoriales qui se veulent acteurs dans le domaine de la langue.

Lo Congrès

Lo Congrès permanent de la lenga occitana est une institution scientifique et morale indépendante qui représente les acteurs et les utilisateurs de l’occitan – appelé aussi langue d’Oc. Il oeuvre seolon des principes d'action comme le respect de l'unité et de la diversité de l'occitan, la stabilité, la coopération, la représentativité des territoires linguistiques du territoire d'Òc, la collégialité des décisions et la diffusion de l'information.

Lo Congrès a pour but de contribuer à la vitalité et au développement de l’occitan, en travaillant à sa connaissance et à sa codification par la production des outils concernant les différents aspects de la langue occitane (lexicographie, lexicologie, terminologie, néologie, phonologie, la graphie, la grammaire et la toponymie).

Lo Congrès permanent de la lenga occitana utilise dans sa communication et dans ses travaux la graphie dite « classique ».

Les missions de l'association sont :

  • La production d’outls linguistiques de référence : dictionnaires généraux, dictionnaires spécialisés et outils nécessaires pour étudier, transmettre et utiliser la langue occitane ; préconisations linguistiques (codification, syntaxe, terminologie et néologie).
  • La régulation linguistique : par ses travaux et avis, Lo Congrès veut contribuer à la cohérence et à la qualité de la langue occitane dans ses différentes aires d'usage.
  • La recherche scientifique appliquée : la recherche est menée dans le but de répondre aux besoins concrets des locuteurs et des usagers. C’est pourquoi Lo Congrès tient particulièrement compte des demandes et des besoins des formateurs, des transmetteurs et des acteurs dans différents domaines
Lo Congrès

Lo Congrès permanent de la lenga occitana est l'aboutissement d'un long processus concernant la question de la création d'un organisme qui serait une référence dans le domaine linguistique.

En théorie la norme classique s'appuie sur l'oeuvre de Loís Alibèrt à partir de sa Grammaire occitane selon les parlers languedociens parue en 1935, puis par la gestion de cette norme par l'Institut d’Études Occitanes (I.E.O.) à partir de 1935. L'apparition de pratiques antinormatives et contradictoires, ainsi que la demande forte en préconisations, ont conforté la nécessité d'un organisme de régulation.

Cela s'est d'abord produit au sein de l'I.E.O. e avec ceux qui, universitaires et militants culturels, avaient créé le Conseil de la Langue Occitane (C.L.O.) en 1997. Composé de linguistes, ce Conseil fit des préconisations reconnues par une majorité des association historiques ainsi que par le Conselh Generau d'Aran. Ce pendant le C.L.O. finit par laisser peu à peu ses activités.

De 2004 a 2006, David Grosclaude (I.E.O.), Sèrgi Carles (F.E.L.C.O.) et Patric Sauzet (membre deu C.L.O.) travaillèrent sur un texte commun qui fixait les grands principes qui devaient régir un organisme de régulation linguistique.

Lo 23 de mai de 2008 se déroula l'assemblée de Vielha en val d'Aran. A l'initiative du Sindic d'Aran et de l'Institut d'Etudes Occitanes, elle réunit des représentants de collectivités territoriales, d'universités, d'institutions et d'associations historiques des trois Etats de l'Union Européenne où la langue occitane est parlée.

En 2009, constitution de "l'association de préfiguration de l'organisme de régulation de la langue d'Oc", et lancement d'une étude de faisabilité avec embauche d'un chargé de mission.

En 2010 : visites et études de l'Institut d'Estudis Catalans, de la Fryske Akademy, d'Euskaltzaindia - Académie royale de la langue basque.

Lo Congrès En 2011 : remise du rapport de l'étude de faisabilité, approbation des orientations principales par le Conseil d'administration.

Lo 16 de deceme  2011 : création officielle du Congrès permanent de la lenga occitana à l'Hôtel de Région Aquitaine à Bordeaux, en présences de représentants du Ministère de la Culture et de la communication - D.G.L.F.L.F., des régions Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, et du Président d'Euskaltzaindia - Académie royale de la langue basque.

Office public de la langue occitane Ministèri de la Cultura - DGLFLF Région Auvergne-Rhône-Alpes Departament deus Pirenèus-Atlantics Comuna de Tolosa Departament de las Hautas-Pirenèas Département du Tarn Département de la Dordogne POCTEFA Département du Gers Communauté Pays Basque Communauté d'agglomération Pau Pyrénées