Lettre de liaison :

Dictionnaire occitan

Résultats de la recherche (10000) :

BAND, BAN YAND(bord), (1.), (rom. ban, bando, bandol, cat. ail. ban, esp. it. port. bando, b. lat. bandum, bannum, du sansc. bandh, lier), s. m. Ban, proclamation solennelle, publication, v. crido ; amende imposée autrefois en Provence à ceux qui contrevenaient aux règlements municipaux , v. entougnn, emendo ; partie prohibée d’une forêt ou d’un pâturage, v. devons ; bannissement, v. banclimcn ; applaudissement cadencé, v. picamcn ; pour élan, impulsion, v. vanc.

Crida band e r'eDe-band, convoquer le ban et l’arrière-ban ; band de vendèmi, ban des vendanges; sus peno de band, sous peine d’amende.

PROV. Escapaduro noun dèu band.

De band en band (bord.), ouvert à deux battants, en désordre, v. brand, bat, land ; mètre, ostar, trcncar lo ban, apposer, lever, briser les scellés ou le séquestre (vieux).

En l'ounourdou cantaire un vièi prepausoun band.

P. BELLOT.

Tresor dóu Felibrige
BATRE, BATE(g.), (rom. cat. batre, port. bâter, esp. bâtir, it. batterc, lat. batuere), v. a. et n. Battre, frapper, v. bacela, pisa, pica, tabassa ; vaincre, défaire, v. doumta, gibla; remuer, mêler, v. barreja; flatter, flagorner, v. alisea; palpiter, flotter, v. batega.

INDICATIF PRESENT.

Prov. bâte, bâtes, bat, baten, batès, bâton.

Mars, bâti, bâtes, bâte, baten, batès, bâton.

IMPARFAIT.

Prov. batiéu, batiès, batiè, batian, batias, batien.

Lang, batici, batiès, batiè, batièn, batiès, batieu.

Gasc. batioi ou batiè, batiès, batiè, ion, iots, ion.

PRÉTÉRIT.

Prov. Bateguère, ères, b, erian, crias, èron.

Mars, batèri, ères, è, erian, crias, èron.

Lang, batèri, ères, èt, èren, èrets, èron ou èren.

Lim. batèi, èrei, è, èren, èrei, èren.

Gasc. batoui, ous, ouc ou ont, oum, outs, oun.

FUTUR.

Prov. batrai, ras, ra, ren, rès, ran.

Nie. baierai, cras, cra, eren, ères, cran. Lang, batrèi, ras, ra, ren, rets, ran.

Gasc. batrèi, ras, ra, ram, rats, ran.

CONDITIONNEL.

Prov. batriéu, riés, riè,rian, rias, rien. Nie. baterii, ries, rio, rian, rias, rion. Lang, batrièi, riès, riè, rièn, ries, rièu, ou batrioi ou batriè, riès, rio, rion, riols, rion ou rièu.

IMPÉRATIF.

Prov. bâte ou bat, baten, batès.

SUBJONCTIF PRÉSENT.

Prov. que baie ou bâti (m.), ates, ate, aten, atès, aton.

SUBJONCTIF IMPARFAIT.

Prov. que baieguèssc ou batèssi (m.), èsses, èsse, essian, essias, èsson.

PARTICIPE PRÉSENT.

Prov. batènt.

Lang, bâtent.

Batre lou blad, battre le blé, v. cscoudre, fleila; fouler le grain, v. cauca ; batre mounedo, battre monnaie, gagner beaucoup ; batre uno trenco, rebattre sur l’enclume le tranchant d’une pioche ; batre un matalas, rebattre un matelas; batre d'ièu, licarto, battre des oeufs, les cartes; batre lis auriho, rebattre les oreilles d’une chose ; batre uno encountrado, battre un pays, le parcourir en divers sens; batre l’estrado, batre l’antifo, battre la campagne, être errant; qvau saup ounte bat? qui sait où il erre? batre l'assemblado, la retirado, battre le rappel, la

retraite ; batre la generalo, ou tout court la batre, battre la générale, trembler, être dans la détresse ; batre la pavano, vagabonder, grelotter; cadun bat sa mardi o, chacun tire de son côté ; se batre li brego de quaucarèn, manger avidement, à la manière des chiens qui secouent leur proie ; ébruiter un scandale; se batre li man, se battre les mains contre les flancs, pour les dégourdir; batre di dos man, de las dos mans (1.), combler un basfond avec la bêche, en rejetant la terre des deux côtés vers le même point ; batre la semcllo, battre la semelle, décamper; batre fre, battre froid, parler, répondre, recevoir avec froideur ; batre atous, jouer atout ; batre just. arriver juste, atteindre tout juste; tant que batrai veno, tant que l’âme me battra dans le corps ; en un batre d’uei, en un clin d'oeil ; faire un grand batre, mena ’nbèl batre (1.), faire un grand étalage, mener grand train ; fai un tant bèu batre qu’uno marqueso, elle tient un aussi grand état qu’une marquise ; lou pavaioun bat, t. de marine, le pavillon déjoue ; pèd-batre, gagner au pied ; pernobatre, gigotter ; pèiro-batre, fracasser, foudroyer.

PROV. Quau bat lou clun, bal lou mèslre.

— Tant costo bèn batre que mau batre.

— Paga pèr se faire batre.

— Orne que bat sa femo, bat soun cor;

Femo que bat soun ome, bat un porc.

— A batre cesso l’amour.

— Lis iôu, de li bèn batre,

Très n’en valon quatre ;

Mai batès-lèi tant que voudrés,

Quatre vaudran mai que 1res. PROV. LANG. Qui bat avans la Madaleno,

Bal sens peno.

— Qui bat pas en agoust,

Bal sens goust.

SE BATRE, V. r. Se battre.

Se bâton, ils se battent, on se bat ; li vent se bâton, les vents se battent; lou diable se bat emè sa femo, se dit lorsqu’il pleut et qu’il fait soleil ; li gènt se n’en batien, on se l’arrachait, en parlant d’une chose en vogue.

BATU, BATUT (1. g.), uno, part, et s. Battu, ue; Batut, nom de fâm. languedocien.

Counfraric de batu, confrérie de flagellants, de pénitents qui se flagellent ; avé de batu, avoir de l’argent, des espèces ; passon d’aut Ici batu blanc (Bug. prov.), locution usitée à Aix au 17' siècle, faisant allusion sans doute au chemin suivi par la procession des pénitents blancs et à la rareté du numéraire ; solo-batu, solbatu, qui a les pieds meurtris ; pèiro-batudo, ampoule sous les pieds; erbobatudo, herbe au vent, plante.

PROV. Tant costo bèn batu que mau batu.

— Lou batu souvènt page l’emendo.

Baliidis, udos, plur. narb. do batu, udo.

Tresor dóu Felibrige
BADORCO(v. cat. badoca, guérite, vedette), s. f. Grotte, tanière, cabane, en Languedoc, v. baumo, cauno. R. badoco.

Badou, v. badé; badoui, ous, ou, oum, outs, oun, prétérit du v. bade, base ; badouirea, v. batouirea.

Tresor dóu Felibrige
BARBAIA, BARBALHA (I ), BA.HBA1A, BA.M—BAI.HA (Var),(v. fr. vcrbeler, parler vite; lat. verberare, battre), v. n. Parlera tort et àtravers, bavarder, v. barja, batarclcja ; bégayer, bredouiller, v. bardouia, bretouneja.

Fai que barbaia, on ne sait ce qu'il dit.

Tresor dóu Felibrige
BARDOUNIÉ, BARDOUXIEs. s. m.(rouerg.), s. m. Bâtier, bourrelier, v. bastiè. R. bardoun 2. Bardouqui, v. bourdequin.

Tresor dóu Felibrige
BARCILOUN, OUNO(rom. Barselon, Barsalo, Barcelonais), n. p. et adj. Barcilon, Barsalou, Barsalau, noms de fam. méridionaux.

Barciloun, ouno, se dit quelquefois pour désigner les gens de Barcelonnette. R. Barcilouno.

Tresor dóu Felibrige
BARAIEJA, BARAI.HEJAn.(L), v. n. Fureter, farfouiller, s’agiter, vagabonder, v. baraia. Vostro imaginaciéu noun baralhejo gaire.

J. AZAÏS.

R. barai.

Barailon, v. barrieloun.

Tresor dóu Felibrige
BREDOUIA, BREDOULHA BARDOULHA(L), (lirn.), BARDOUIA, BARDOUIEJ A(rh.), v. a. et n. Bredouiller, v. broutoula ; bavarder, v. bardouia plus usité. R. breidoula, bradala.

Tresor dóu Felibrige
BASTIOUN, BASTÏOUX (1.), BASTÌOU (d.),

BASTIEN (m.), (rom. bastio, esp. bastion, it. bastione, b. lat. bastionus), s. m. Bastion, espèce de fortification, v. bestourre.

Bastioun de ligoumbau, buisson de homards.

Baslïouns e canous soun inutilomen.

P. GOUDELIN.

Pèr pousqué demouli quatre marrit bastioun.

J. RANCHER.

Al naut del cap un bastioun.

H. BIRAT.

R. bastiho.

Tresor dóu Felibrige
BARD,n. n. p.n. p. Lou felibre Bard, Louis Bard, poète provençal, né à Nîmes en 1826, v. Bar.

Bardana, v. s'abadarna ; bardièiro pour bergiero.

Tresor dóu Felibrige
BARBOUIOUN, BARBOULHOUN BARBOULHET(for. d.), (bord.), (esp. barbullon), s. m. Enfant qni bredouille, bavard inintelligible, v. barbouiaire ; tripoteur, brouillon, v. bourbouioun.

Quau n’en pou de mai ? tu, barbouioun.

J. ROUMANILLE.

R. barboui.

Tresor dóu Felibrige
BARBOULOUS,adj.ouso, adj. Barbelé, ée, qui a des barbes, v. barbenous. R. barboulo.

Tresor dóu Felibrige
BARCILOUNETAN,adj. s.Axo, adj. et s. Habitant, de Barcelonnette, v. manjo-fege. R. Barcilouneto.

Tresor dóu Felibrige
RARRÈU, BARREI. (lim.),(esp. port,barra), s. m. Barreau, petite barre, v. roume ; lieu où se mettent les avocats pour plaider, le corps des avocats, leur profession, v. patroucino ; Barrei, Barrelet, noms de fam. méridionaux.

Li barrèu d’uno gàbi, les barreaux d’une cage.

Sies un gargamèu E iéu un ome dôu barrèu.

A. PEYROL.

R. barro.

Tresor dóu Felibrige
BARBAZAXn.(rom. Barbasani, n. de 1. Barbazan (Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées); Barbazan, Barbaza, nom de fam. languedocien.

Barbazan, v. barbasan ; barbazàu, v. barbajùu ; barbé, v. barbié ; barbea, v. barbeja; barbeau, v. barbèu.

Tresor dóu Felibrige
BADARÈU, BADAREL(1.), BADAUREL (lim.),ELLO, s. et adj. Celui, celle qui ne fait que bayer ou crier, v. badaire; badaud, aude, à Nice, v. badau.

Uno grando badarello, une grande bouche ouverte, en Auvergne. R. bada.

Badarin-badaran , v. balalin-balalan ; badarna, v. desbadarna.

Tresor dóu Felibrige
BATISTET, TISTET, BATISTIN, TETIN, BATISTOUN,TISTOUN,BATITOUN(niç.),TITOUX, BATISTOU (1.), TISTOC, TITOU. BATISTETO (g.), BATIOT, BATIT (rh.), n. d’h. Petit Baptiste, Baptistin ; Tiston, nom de fam. mérid. R. Batisto.

Tresor dóu Felibrige
BARHOUE(rom. Abarhoe, Barlioa, Barrohovva), s. f. La Barhoue, nom d’une ancienne division de La Soûle (Basses-Pyrénées).

Bàri, v. barri ; baria, v. varia ; barialo, v. barrielo ; liarica, v. barrica ; baripau, v. barricau ; barico, haricot, v. barrico, barricot ; haricot, baricôu, v. balicot: baricoula.v. barioula.

Tresor dóu Felibrige
BARGUIGNA, BARGUINA (m.), BREGUIGNA,BREGUIGNEJA (rh.), BARQUIGNA (1.), BARGIGNA (lim.), v. n. Bouger, essayer de résister, v. boulcga; pour barguigner, marchander, v. bargagna.

Se barguignes , sies mort, au moindre mouvement tu es mort.

Quand, de fes, contro vous barguignon.

J. SICARD.

Mai escriéurai coume éu scnso breguigneja.

M. DE TUUCHET.

R. bar, guigna.

Tresor dóu Felibrige
BASSILHOU (rom.Basilhoo, Bacilhoo, Baxilho, Bacilhon, Basilhon), n. de 1. Bassillon (Basses-Pyrénées).

Bassin, bassis, bassisses, v. bacin ; bassina, bassinet, v. bacina, bacinet ; bassino, bassio, v. bacino ; bàssio, v. bacho ; Bàssis-Aup, v. Àup.

Tresor dóu Felibrige
BOUTIAS,n. n. p.n. p. Boutias, Bauthias, noms de fam. mérid. B. bâti.

Bouticaire, bouticàri, bouticariè, v. abouticàri, abouticarié ; bouticalho, boutico, bouticolo, v. bouligaio, boutigo, boutigolo; bouticlot, v. bouto-clot.

Tresor dóu Felibrige
BASAXO(piém. it. b. lat.basana, bazzana, bazana, cat. port. esp. badana, rom. baclanna, M.battânali),s.i. Basane, v. aludo ; amadou, en Guienne et Piémont, v. amadou, esco ; personne peu rusée, v. bajanet ; bedaine, ventre, v. bedeno.

Basant, basanta, basanlamen, v. masant, masanta, masantamen.

Tresor dóu Felibrige
BATEDOU, BATADOU(rll.),B.VTIDOU(rouerg.),BATEDÈ, BATEDUEl (g.), (rom. batedor, batcduy,• cat. port, batedor, esp. batidor, batidero, b. lat. bathedorium, batitorivm, batatoriumj, s. m. Lieu où l’on bat, où l’on frappe, v. picadou ; partie de l’aire où les chevaux foulent les gerbes, v. batut ; banc de lavandière, v. banc ; battoir de lavandière, v. baccu; fléau de batteur en grange, v. escoussou, flagcu ; batte pour battre la terre, v. estarruc, masso ; bie de paveur, v. damo, riblo ; assemblage do cordes pour battre la bourre, v. martinet ; ficelle d’un fouet, v. cliasso ; bâton pour battre un boeuf mort ; instrument avec lequel on égrène, v. esboussclaire; massue pour décortiquer les châtaignes, v.pisadou ; heurtoir, marteau do porte, y. tustadou ; timbale pour jouer au volant ou à la balle.

Lou batedou mounte caucavon Tranlaio.

MIRÈIO.

R. batrc.

Tresor dóu Felibrige
BALOUNS,n.n. de 1. Ballons (Drôme). Balounta, v. barrounta ; balounta, v. balouta ; balouoio, v. valèio, valado.

Tresor dóu Felibrige
BARISÈL, ELLO, adj. et s. Imbécile, mais,aise (Honnorat). 11. baritèl, balutcu.

Barita, v. baluta ; baritan, v. balutan ; baritèl, ello, v. balutèu, ello ; baritela, v. balutela; baritelèiri, v. baluteliero ; baritet, v. balutcu ; barito, v. baluto.

BARITOUN (it. baritono), s. m. Baryton. Segound début déu bariloun.

P. GAUSSEN.

Tresor dóu Felibrige

Voir dans le term'Òc

Smartphones

dicod'Òc & verb'Òc pour smartphone

Android

Clavier prédictif en occitan

Orthographe

Correcteur orthographique en occitan