Lettre de liaison :

Dictionnaire occitan

Résultats de la recherche (10000) :

RESQUIT, REQUIT, RESQUIL,s. s. m.s. m. Rejaillissement, dans l’Aude et le Tarn, v. regiscle, respous.

Cadun mostrosoun esprit,

E dal jus de las boutelhos Que nous rumo las aurelbos N’escapo qualque resquit.

DAVEAU.

E n’a dins lous èls'dal resquit.

H. Bï RAT,

R. resquita, resclita, regiscla.

Resquita (rejaillir) pour regiscla; resquita (rendre quitte), v. requita.

Tresor dóu Felibrige
RENDEMEN, RENDAMEN(rh. d.), (rom. redement, rendament, cat. rendiment, port. it. rendimento, esp. rendimientoj, s. m. Produit, rapport, v. revengut.

Lou rendemen d’un mas, le produit d’une ferme.

E lotirnavo mai que couniènt Déu rendemen de si cambado.

L. ROUMIEUX.

R. rèndre.

Tresor dóu Felibrige
REPAIRE, ARREPAIRE(g.), (rom. repaire, repayre), s. m. Repaire, retraite, maison, réceptacle, asile, séjour, en Gascogne, v. recatadou, recès, séjour; Le Repaire, nom de lieu fréquent.

Lou celbste repaire, le céleste séjour.

E cascun enterin anèsse à soun repaire.

LA BELLAUDIÈRE.

Ount troubaras melhou repaire ?

0. AZAÏS.

H. repaira, repeira.

Repais, repaisses, v. repas ; repaissat, v. repeissudo.

Tresor dóu Felibrige
REVIHOUN, REVELHOUN REVIHOU,(niç.), REVELHOU (d.), REBEI.HOUN (g.), REBELHOU (l.), s. m. Réveillon, v. recauquet, regagnoun, rejauchoun, revùbis ; aubade chantée sous la fenêtre d’une personne aimée, v. revihet ; clocheteur des trépassés, v. revihiè ; le Réveillon, affluent du Drot ; nom de fam. provençal.

Souna lou revihoun, sonner pour les trépassés. R. revèi.

Tresor dóu Felibrige
RELEISSET, RELEICHET RELAISSET,(a.), RELAissou (1.), s. m. Petit rebord, ressaut, relief, saillie ; tablette fixée à la muraille, v. rebausset, redènt ; margelle de puits, v. boucoula, marrello, peirau.

Tabassa sus lou releisset de la cadiero (J. Roumanille), frapper sur le bord de la chaire ; on dit d'une personne lippue : a de bouco coume un releisset de pous.

Sus lou releisset li grand peirôu decouire escura esbriliaudavon.

I. LÈBRE.

E sus lou releisset De la fenèstro esbadarnado En souspirant es pièi anado.

F. GRAS.

R. relais.

Releja pour relaia ; relème, v. relani ; relen, v. relènt.

Tresor dóu Felibrige
RECANTA, RECHANTA (rom.(lim.), rechantar, it. ricaniare, lat. recantare), v.n. et a. Rechanter, répéter; faire écho, v. ressouna.

Lis èr que disié pèr iéu,

Se ma voues li recantavo, L’aureto ié repourtavo.

L. ROUMIEUX.

RECANTA, RECANTAT (g. L), ADO, part. Rechanté, ée.

Recantin. v. roucantin.

Tresor dóu Felibrige
REFAUDI,v. a.v. a. Cacher dans son giron, en Languedoc, v. amaga.

Refaudisse, isses, is, issèn, issès, isson. SE REFAUDI, v. r. Se blottir, se pelotonner, se ramasser, se réfugier, v. recata.

C3r lou mariage, acô ’s l'aure Ount dèu se refaudi lou paure.

J. LAURÈS.

Es lou marrit tems qu’es l’encauso Qu’aici vèni me refaudi.

G. AZA1S.

REFAUDI, REFAUDIT (1.), IDO, part. Blotti, tapi, ie, réfugié, ée.

Au fin touns das couvents refaudit.

B. FLORKT.

Refaudit coumoun gourgoul dins uno fabo.

A. MIR.

Refaudidis, idos, plur. narb. de refaudit, ido. R. re, faudo.

Tresor dóu Felibrige
RÈIRE-ÀVI, RÈIRE-AUJÒU, RÈIRËAUJOLAvio, (1.), RÈ-AUJOUN (g.), OLO (rom. reiravis), s. m. Bisaïeul, euse, v. reire-grand, rèire.

Urousomen nascut

De rèire-aujol, d’aujol, de paire counescut.

MIRAL MOUNDI.

Mès la nostro es lour rèire-aujolo O lour aujolo pèr le mens.

R. rèire, àvi, aujôu. BOUDET.

Tresor dóu Felibrige
RESURREICIOUiV, (m.),RESURREIC1EN RESURRECIÉU (d.), RESURRECCIÉU (1.), RESURRECCiou (g.), (rom. resurrectio, cat. resurrecciô, esp. rcsurreccion, it. resurrezione, lat. resurrectio, onis), s. f. Résurrection, v. ressuscitamen.

Elo vou un sang salutàn,

Lou sar;g de sa resurreicioun.

S. LAMBERT.

Uno resurreicioun réjouis mai qu'uno neissènço.

L. DE BERLUC-PERUSSIS.

La Resurreicioun, mystère provençal qui lut joué à Cailux (Tarn-et-Garonne) en 1541.

La boucle de ceinture de saint Gésaire, objet d’art de l’époque franque conservé à Arles, représente « la résurrection du Christ ».

Tresor dóu Felibrige
REBARDA,v. a.v. a. Daller de nouveau; réparer, v. repara.

Pèr fa rebarda lou rampars,

Lous fours e lous moulis, las flèchos e Ions dards.

J.-D. RIQAL.

R. re, barda.

Tresor dóu Felibrige
RECULIMEN, RECUIMEN(in.), (rom. recuIhiment, cat. reculliment, port, recolhimento, it. raccoglimento), s. m. Recueillement.

Dins lou reculimen, la piela, lou silenci Ma vido aurié passa.

P. FELIX.

Tèms proupice au reeuîmen.

A. CROUSILLAT.

R. reculi.

Tresor dóu Felibrige
REBROUNDA , REBOUNDA (1.), (rom.esbrondar), v. a. Élaguer, émonder, tailler, v. esbusca, pouda, recura, remounda, secùra.

Rebrounda pèr lou bos, émonder moyennant le bois pour salaire.

Lou paire es ana rebrounda.

J. ROUMANILLE.

Vau mai li rebrounda lei branco qu’an de rèsto Que de li Yèire un jour li rebrounda la tèsto.

M. BOURRELLY.

REBROUNDA, REBROUNDAT (g. L), ADO, part, et adj. Élagué, taillé, ée.

Coutmoun rebrounda, jupon court. R. re, broundo.

Tresor dóu Felibrige
RESCOUNDAU,s. s. m.s. m. Cache; jeu de cachecache, en Gascogne, v. escoundudo.

Lou rescoundal lou pus espés.

J. CASTELA.

R. rescoundre.

Rescouncalho, rescoundalho, v. escoundaio.

Tresor dóu Felibrige
RESSEGU1É, RASSEGUIÈ m.s.(L), s. Scieur de long, en Languedoc, v. ressaire ; Rességuier, Ressiguier, Rassiguier, De Rességuier, noms de fam. lang. R. ressego.

Tresor dóu Felibrige
RECEXGLA, RECINGLA(1.), (rom. recmglar), v. a. Sangler de nouveau, v. ressarra.

Recengla lou barroul (L), remettre le verrou. R. re, cengla.

Tresor dóu Felibrige
RIAU, RIAL hlALE, RIGALE(1.), (rouerg.), RIALII (a.), RIBAL (querc.), ARRIBAU (b.), RIVAU (for.), (v. fr. riau, angl. rill, esp. raudal, b. lat. riale, rivale, rivallus), s. m. Ruisseau, cours d’eau, v. riéu ; le Rial, le Réal, noms de diverses petites rivières de Provence et du Gard ; le Riail, dans la Drôme.

Lou Riau de Peirolo, affluent de la Durance ; lou Riau-Martin, affluent du Gapeau (Var); lou Riau-Tort, le Réal-Tort, près du canal de Marseille.

O mi coumpagno, anas souleto Vous espaça de-long lou Riau Que ris e cour sus li caiau.

F. DU CAULON.

Aquel rial que ris e boul.

LAFARE-ALAIS.

De ribal en ribal, de coulino en coulino.

L. VESTREPAIN.

R. riéu, ribo.

Riau (royal), v. reiau ; riauma, v. roumia ; riaume, v. reiaume.

Tresor dóu Felibrige
ROUANIE, IERO, rouennerie.s.s. Marchand de

Lou fournié raubo sus lou pan,

Lou rouanié rougno sus la telo.

V. GELU.

R. rouan.

Tresor dóu Felibrige
REGO, REJO ARREGO, ARREGO(lim. d.), (g.), A R RÈGLE (bord.), REIO (d.), ARREtO, ARREIE (b.), REO, ARREO (g.), RlÉ (a.), (rom. regua, arrega, arregua, it. lat. mga), s. f. Raie, sillon, v. so, versano ; ride, v. ruo, rafiduro ; trait, vergeure, ligne, v. raio ; façon, labour, v. côutu, faturo, obro ; ornière, v. roudan ; mesure de terre, en Gascogne ; longue file de chemin, v. visto.

Rego d’araire, raie de champ, sillon de charrue; gauto d’uno rego, talus d’un sillon, ados; cresten d’uno rego, arête d’un sillon ; rego de l'esquino, entre-deux des épaules; rego dôu cuou, entre-deux des fesses, v. reganello ; rego d’un veissèu, sillage, v. tiras siero ; li rego dôu vieiounge, les sillons creusés par l’âge; la rego de la misèri,sillon longitudinal qu’on remarque sur les fesses des chevaux maigres; tira’no rego, tracer un sillon, v. enrega ; rego duberto, t. de labour, dérayure; arrousa à rego, arroser à rigoles ; vira rego, (priver, arrêter l’eau d’une rigole ; semena, planta à rego, semer, planter en rayons ; uno rego d'ensalado, une ligne de laitues ; uno rego de meloun, une planche de melons ; uno rego de peso, un rayon de pois; douna rego, labourer, cultiver; douna ’no rego, donner une façon de charrue ; douna dos rego, faire deux" labours l’un sur l’autre en sens inverse ; la premiero rego, la première façon, v. màure ; la segoundo rego, la seconde façon, v. reclaure; métré de blad à rego, semer du blé en lignes ; se faire la rego, se faire la raie dans les cheveux, les séparer ; passa rego, passa la rego, outre-passer le point du départ, à certains jeux ; dépasser les bornes ; passo la rego, c’est exorbitant ; teni rego, tenir pied à boule ; teni la rego, suivre le sillon ; rester dans la voie du bien, garder les convenances ; faire teni la rego, métré à rego, morigéner ; sourti de la rego, quita la rego, sortir des bornes, corrompre ses voies; saup pas queto rego prendre, il ne sait quel parti prendre.

Qu’es aeô : tout à rego, jamai l’araire i’a passa? énigme populaire dont le mot est la léulisso, la toiture.

PROV. La rego d'avoust es la rego de l’ôli.

— Vau mai la rego d’un biôu vièi que dos d'un

jouve.

Tresor dóu Felibrige
REMOULI, REMOURI RAMOULI, ARREMOULI(a. m ),

(1.), (cat. remollir, esp. remullir, it. ramollire, lat. remo'lire), v. a. Ramollir, assouplir, v. amouli.

Ramoulisse, isses, is, ou (m.) remoulissi, isses, isse, issèn, issès, isson.

La bèuta

Vous plego e remoulis lou cor lou plus séuvage.

L. AUBANEL.

SB REMOULI, v. r. Se ramollir, v. relenqui ; se radoucir, v. remeisa.

REMOULI, REMOULIT(L), IDO, part, et adj. Ramolli, ie; pour avide, cupide, v. remoulu.

Tresor dóu Felibrige
REGARDA, ARREGARDA RIGARDA(1. rh.), (d.), GGERDA (g.), REGARJA (niç.), DEGARDA, DEGARJA (Arles), (rom. reguardar, regardar, it. riguardarej, v. a. et n. Regarder, considérer, examiner, v. agacha, aluca, espincha ; concerner, v. pertouca ; surveiller, inspecter, langueyer, v. lengueja ; être visàvis, v. facta, visaja.

Regarda li calandro, regarder voler les alouettes, avoir la tête en l’air, porter la tête haute; regarda souto l’uei, regarder en dessous ; regarda dins lou blanc de l’uei, regarder quelqu'un sous le nez ; regardo un pau aeà, regarde donc ; te regardo, aeô ? est-ce que cela le regarde ; regardes pas de me faire mau, tu ne prends pas garde de me faire du mal ; aquel oustau regardo sus la carriero, cette maison voit sur la rue.

PROV. Gardo-te de la pèslo e de la guerro E d'aquéli que regardon pèr lerro.

— Quau a manjo, quau a pas regardo.

— Fau regarda pu luen que soun nas.

— Act> lou regardo, pèr eu fai, c’est son affaire, il agit pour lui.

SE REGARDA, V. r. Se regarder ; se mirer, v. miraia.

Se regardavon quau avié la plus grosso tèsto, ils se regardaient ébahis.

PROV. Quand lou soulèu se regardo,

De la plueio pren-le gardo, quand le soleil se réfléchit dans les nuages, c’est un signe de pluie, v. eontro-soulèu.

REGARDA, REGARDÂT (1. g.), ADO, part, et adj. Regardé, ée. R. re, garda.

Tresor dóu Felibrige
RESSÉ, RASSE (1. m.), RESSEC (g.), S. m.Scierie, lieu où l’on scie; sciure, v. ressun ; recoupe, son, v. bren, regrès.

Bren de ressè, sciure de bois ; pan de ressè, pain de son ; cago-ressê, ladre, chiche.

PROV. Large à la farino, estré au ressé.

— Quau a agti la farino, qu'ague lou ressé.

— D'un sa plen de ressé noun pou sourli farino.

R. ressega.

Tresor dóu Felibrige
RAVAN(rom. ravanh, b. lat. rcvania, criblures), s. m. Fretin, blanchaille, petits poissons de différentes espèces que l’on vend à bas prix, v. ravaio, peissaio ; rebut, choses mêlées et de peu de valeur, chiffons, vieux meubles, v. grouün, rafataio; peignon, étoupe qui se sépare du chanvre lorsqu’on l’habille, v. penchinaduro, recoulino ; pour mouton, housse, v. rabas ; Ravan, nom de fam. prov.

ra plus que lou ravan, il ne reste que le rebut.

A la Bedoulo, ravan !

LOU TRON DE L'ÈR.

R. rabo, frai, ou rêvent, rèi-vènt.

Tresor dóu Felibrige
REGO(esp. recua, bêtes attachées à la queue l’une de l’autre), s. f. pl. Nom collectif par lequel on désigne les brebis et les moutons qui viennent de la basse Provence passer l’été

sur les montagnes des Alpes, v. abeiô, escabot, rabato. R. re, co.

Regôfi, v. regounfle ; regogna, regognous, v. regagna, regagnous; regola, regolado, v. regala, regalado.

Tresor dóu Felibrige
REMOUCHINA , RAMOUCHINA , REMOUNCHINA(car^.), REMOUNFRINA (1.), v. a. Rabrouer, réprimander durement, tancer, repousser avec aigreur, v. rabaia, rebufa , regrigna.

Lou remouchinb coume se dèu, elle le relança vertement.

Remouchinés pas lou troubaire Que vèn vous semoundre sei cant.

H. LAIDET.

La remounfrinon e la mau-menon.

A. ARNAVIELLE.

SE REMOUCHINA, v. r. Se rebéquer, v. rebeca, regaugna.

REMOUCHINA, ADO, part, et adj. Rabroué, ée. Sies bbn remouchina, tu es bien inquiet, bien maussade. R. remouca remancino.

Tresor dóu Felibrige
REIAUME, RIAUME HEAUME(Brueys), (g.), REIALME(1.), (rom. reiaume, rcaume, reialme, reyalme, reaime, reierme, esp. cat. reaime, it. reame), s. m. Royaume ; t. de marinier, rive droite du Rhône, v. empèri ; gâteau des Rois, v. rèi-biu, reinage.

Lou reiaume di darboun, la terre; avaliriè ’n reiaume, il verrait la fin d’un royaume.

A la fin dôu dina lou reiaume parèis.

P. BELLOT.

R. reiau.

Tresor dóu Felibrige

Voir dans le term'Òc

Smartphones

dicod'Òc & verb'Òc pour smartphone

Android

Clavier prédictif en occitan

Orthographe

Correcteur orthographique en occitan