Lettre de liaison :

Dictionnaire occitan

Résultats de la recherche (10000) :

RUDO, RUDI(bord.), (rom. ruda, rutha, cat. port. esp. ruda, it. lat. ruta), s. f. Rue, plante à odeur forte; pour ruse, v. ruso.

Rudo de prat, pigamon jaune ; rudo ourtenco, rue de jardin ; rudo bastardo, scrofulaire

canine ; bono rudo, rudo de la fino, rue de montagne ; la rudo coucho li cime, la rue chasse les punaises.

Lous us aimon la rudo e lous autres la roso.

A. GAILLARD.

PROV. A de vertu coume la rudo.

Tresor dóu Felibrige
REDOUBLEGA v. n.(lat. rcduplicare), Redoubler, reprendre l’essor, à Nice, v. redoubla.

Lou rigau Déu sien trau Parte, volo ; redoublego.

C. SARATO.

Redouelo, v. redolo ; redouerto, v. redorto.

Tresor dóu Felibrige
RELEGI, RELIGI, RELUGI (g.), RELEYE(b.), (lat. releaere), v. a. Relire.

Se conj. comme legi.

Relegisse, reliège (m.), relis.

Alor prenènt li lelro de Fifino,

Li relegis avans de s’endourmi.

L. ROUMIÉUX.

De Chicboues emé goust reliège lis escri.

C. BLAZE.

RELEGI, RELEGIT (g. 1.), IDO, RELI (d.), ICHO,

part, et adj. Relu, ue.

Relegiéu, v. religioun ; releia, v. relaia.

Tresor dóu Felibrige
DIURNAU, DIOURNAU, DIURNAL (L), (esp.diurnal),.s. m. Diurnal, livre de prières, v. Ouro.

Lou diurnau dôu rèi Reiniè, le diurnal du roi René.

Soun ôufici dich, lou diurnal plegabo.

J. AZAÏS.

R. diurne.

Tresor dóu Felibrige
RECLAURE(rom. reclaure, rcsclaure, reclure, cat. reclourer, esp. recluir, it. richiudere), v. a. et n. Reclure, renfermer étroitement, v. cmbarra ; biner, donner le second labour ou la seconde façon à la terre, v. niaienca, marrcja, refouire.

Seconj. comme claure.

Reclaure uno vigno, reterser une vigne; manda reclaure, envoyer paître; lou reclaure, le binage, la seconde façon, le retersage ; un bon reclaure, un bonne culture ; i reclaure, au temps où l'on bine ; ai de reclaure, j’ai des cultures à biner.

Au fouire, au reclaure, au saucla.

G. ZERBIN.

Aquéu que venguè reclaure Lou bèn de tôuti li paure.

AD. DUMAS.

SE RECLAURE, V. r. S’enfermer, se claquemurer.

Dins elo se reclaus coumo dins un loumbèl.

A. VILLIÉ.

RECLAUS, AUSO, RECLAUSEGU, UDO, part, et adj. Reclus, inclus, use; biné, ée. R. re, claure.

Tresor dóu Felibrige
RlÈu-TOKT,. R1TORT ARRIÉU-TORT(Var),

(b.), (rom. Riutor,Riotor,b. lat.-Rtows Tortus), s. m. et n. de 1. Le Rieutort, affluent de l’Hérault (Gard) ; le Rieutord, affluent de l’Orb (Hérault); le Riotort, affluent de lAille (Var); le Riulort, ruisseau de Réarn ; Rieutort (Ariège, Gard, Gers, Lozère) ; Riotord(Haute-Loire), nom de fam. méridional.

Tresor dóu Felibrige
LOUMB, LOUM(b.), (rom. lomb, lomp, lom, loins, cat. llom, port. it. lombo, esp. lomo, lat. lumbus), s. m. Lombe, rein, partie charnue des reins, v. ren.

D’uno taiolo entonrtomado Se refermon li loumb pèr lou travai toursènt.

CALENDAU.

Que rugis e que-s iruco Ab la coudo l'arreio e lous loums e la nuco.

T. LAGRAVÈRE.

Tresor dóu Felibrige
REGAIET, REGALHET n.(a.), p. Regaillet, nom de fam. prov. dont le fém. est Regaieto.

La bello Regaieto, nom d’une jeune fille remarquable par sa beauté, qui vivait à Marseille en 1660. * En 1660, lors de la visite de Louis XIV à Marseille, comme le monarque passait pour très galant, les parents de Régaillette, s’effrayant pour la vertu de leur jeune fille, l'enfermèrent dans un tonneau vide, où elle dut rester tout le temps que la cour séjourna à Marseille. De là vint un dicton qui s’appliquait à celles que leurs parents surveillaient avec trop de sévérité: « vaqui la bello Regaieto ! » (L. de Laincel).

Regaina pour regagna ; regai, v. regale.

Tresor dóu Felibrige
ROUS(rom. Raus, Ruols, lat. Radulphus), n. p. Roux, De Roux, Deroux, De Roussy, noms de fam. mérid. dont le fém. est Rousso.

Chastè-Rôus, Châteauroux (Hautes-Alpes), nom de lieu ; lou felibre Rous, l’abbé Joseph Roux, poète limousin, né à Tulle en 1834 ; J.- F. Roux, de Mazargues (Bouches-du-Rhône), auteur des Conte dôu vilàgi ( Marseille, 1869); Rous de Corso ou Rous lou Corse, v. Corse.

C. de Nostre-Dame mentionne comme nobles les Roux de Naples, barons de Berre, les Roux d’AUamanon, les {loux de Saint-Laurens et 1 es Roux de Cavaillon.

Tresor dóu Felibrige
RISEIRE, RIEIRE (m.), ERELLO, EIRIS,ÈIRO, s. et adj. Rieur, euse, v. risoulet.

Aquelo damisello es forço riserello, riseiris (m.), risèiro (1.), cette jeune personne est très rieuse.

Quant au plouraire, es un bestiau E lou risèire un matériau.

C. BRUBYS.

Téuti lou couneissien, lou bon-ome risèire.

L. KOUMIEUX.

De la mar bluio, riserello,

Semenon lou lindemirau.

S. LAMBERT.

De riserèlli charradisso.

M. GIRARD.

R. rise, rire.

Tresor dóu Felibrige
REGOUNFLE, FLO,adj.adj. Gonflé à l’excès, bondé, ée, v. regoulant ; repu, ue, v. pelle, pegue, pete, sadou.

Emé lei pouchoun regounfle de couquihage.

A. YERDOT.

flou loup riound e regounfle pèu plus li passa.

L. MOUTIER.

Trasié sa bourso regounflo de louis d’or.

x.ou BRUSC.

R. regounfla ou re, gounfle.

Tresor dóu Felibrige
CLERGIÉ, CLERGE (l.J, CL ARGUE CLERJAT(g.), (rouerg.), CLARJAT (lim.), (rom. clergier, clarguè, clergia, clergatz, clerjat), s. m. Clergé, v. capelaniho ; Clergeat, nom de fam. dauphinois.

Lou clergii seculiè, le clergé séculier; lou clergié reguliè, le clergé régulier. PROV. Coumo canlo l’abat,

Atal respond lou clerjat.

G. AZAÏS.

R. clerc.

Tresor dóu Felibrige
TIRO-LA-RÈSSO,s. s. m.s. m. Délai, retard, longueur, v. tiro-alongo.

Lou prefèt fai tiro-la-rèsso E respond quand vèn vosle tour.

A. ROUX.

R. tira, la, rèsso.

Tresor dóu Felibrige
REVISTO, REBISTO REVIÒ(L), (d.), (cat. esp. port. it. revista), s. f. Revue, examen ; genre de publication littéraire.

La Revisto di Lengo Roumano, la Revue des Langues Romanes, recueil de documents sur la langue d’Oc publié à Montpellier à partir de 1860 ; la Revisto Felibrenco, la Revue Félibréenne, publiée à Lyon par Paul Mariéton, en 1885 ; à la revisto, au revoir ! R. revèire.

Tresor dóu Felibrige
REFREJA, REFREDA, REFREDI A RAFREIA(g),

(Nice), ARREOA (b.), (rom. refrejar, refreiar, refregar, refreidar, refrigcrar, cat. refredar,esp. port. resfriar,ii.mffreddare), v. a. Refroidir, v. afrcgi, enfreJa, esfredi.

Mai uno auro d ivèrqu’a boufa d’eilamounl De longs an à-de-rèng refrejé nôsii mount.

ISCLO D’OR.

SE REFREJA, v. r. Se refroidir; s’enrhumer. Laissa re fréta, laisser refroidir; lou dîna se refrejo, le dîner froidit.

Bramas de fam, eque tout se refreje!

T. AUBANEL.

REFREJA, REFREJAT (1.), ADO, part, et adj. Refroidi, ie.

L’auro s’es refrejado, le vent s’est refroidi. R. re, fre.

Tresor dóu Felibrige
REPROUCHA, REPROUSCHA RIPROUCHA(alb.),(viv.), (rom. repropchar, reprosar, rcpropriar, esp. reprochar, it. rimprocciare, b. lat. repropiare),. a. et n. Reprocher, y. recastcna ; revenir, causer des rapports d’estomac, v. regoula.

Reproche, oches, ocho, ouclian, ouchas. ochon.

Me lou reprouchè davans tôuti, il me le reprocha publiquement ; la counsciènci ié reprouchavo, il avait du remords; li caulet me reprochon, les choux me donnent des rapports.

Milo fes lou reproucbaran.

C. BRUEYS.

SE REPROUCHA, V. r. Se reprocher.

REPROUCHA, REPROUCHAT (g. 1.), ADO, part, et adj. Reproché, ée.

PROV. Service reproucha Es doublamen paga. — Janvié fai lou pecal, A mars es reproucha. R. re, proche.

Tresor dóu Felibrige
RECOURSOUJV^ RECOURSOU(lim.), (rom. recors, recorsa), s. m. Troussis, repli, v. ausset, levet, ramplé, regus ; pli de terrain, zigzag, sinuosité d’un chemin en pente, v. vivouioun, vàuto; cul-de-sac, v. androuno ; refrain de chanson, v. refrin.

A la pouncho dôu jour lou pai revicoula Piaulavo un recoursou.

ALM. LIM.

R. recoursa.

Recourta, v. recoulta.

Tresor dóu Felibrige
REBALADIS, REBARADIS RABALADIS(rouerg.), (rh ), ENRABALADIS, REVALADIS, RAVALADIS (1.), (esp. resbaladizo), s. m. Train, embarras, remue-ménage, tintamarre, désordre, confusion, v. trafè; objet traîné, défroque, v. rabai ; affaire ennuyeuse qui traîne en longueur; fréquentation suspecte avant le mariage.

Emé tout soun rebaladis, avec tout son attirail; Dièu mantèngue lou rebaladis e lou que lou mono ! se dit ironiquement de ceux qui mènent grand train do vie; Va de rebaladis, il y a du train.

Au diable lou rebaladis!

A. LANGLADE.

PROV. LANG. Entre fennos e chis Menon que rebaladis.

Rebaladisses, plur. lang. de rebaladis. R. rebala.

Tresor dóu Felibrige
ROUM, ROM RUM(rh.), (1.), (cat. esp. rom, it. rum), s. m. Rhum, liqueur.

Pièi lou café 'me lou roum à la fin.

E. NÉGRIN.

'Lou roum flambavo En punch trasfourmat.

J. AZAÏf3.

Roum pour roump (il romp) ; rouma, v. ruma ; rôumach, v. rai-mach; roumadan, v. ramadan.

Tresor dóu Felibrige
REGULARITA , REGULARITAT (1.g.) , (cat. regularitat, it. regoldrità, esp. regularidad), s. f. Régularité.

Lon mandan emé toulo la regularita que se pou.

LOU PROUVENÇAU.

R. reguliè.

Tresor dóu Felibrige
REBOUFA, REBUFA REPOUFA, REFOUFA(g), (1.), v. n. et a. Souffler de nouveau, regorger, refluer, refouler, en parlant de la fumée, du vent ou d’un liquide, v. regounfla ; pour repousser, rebuter, v. rebufa.

Reboufa ou refoufa de bbn, regorger de biens; lov fum refoufo, la fumée se refoule.

Dins toun cor pur l’innoucènço reboufo.

DAVEAU.

Que pèr dessus moun cap l'impudenço reboufe.

‘ P. GOUDELIN.

Repoufanl pèr la narro auro, fum e fumado.

A. LANGLADE.

R. re, boufa.

Tresor dóu Felibrige
REDATOUR, REDAITOUR (m.), REDACTOU(1. g.), (cat. esp. rcdactor), s. m. Rédacteur.

Mi siéu souvengu de vous, moussu lou redatour.

LOU TRON DE L’ÈR.

Moussu lou redaitour, lou bouen jour vous sié douna.

lettre provençale publiée dans « le Citoyen », de Marseille, *1874.

Tresor dóu Felibrige
PAUSADO, APAUSADO(rom. pauzada, it. posata), s. f. t. de chasse. Reposée, remise, endroit où le gibier se repose, v.jas; repos, halte, v. repaus.

Tira à la pausado, tirer à la reposée, à la remise ; à ma pausado, à mon loisir. Lisaucèu a l'acoustumado Venguèron faire la pausado.

M.-A. MARIN.

Alor cercaras la pausado Ounte dèves faire loun jas.

M. DE TRUCHET.

II. pausa.

Tresor dóu Felibrige
RETRUN,s. s. m.s. m. Rebut, v. rafataio ; rudesse, mauvaise humeur, v. rudesso.

Au diable la piqueto,

L’eipurjun, lou retrun.

A. CHASTANET.

E desempièi toujour me parlo embé retrun.

FROMENT.

R. retrous.

Rette, rettomen, v. rede, redamen.

Tresor dóu Felibrige
REIXET, REIXOUs. s. m.(I.), s. m. Petit roi, v reiet, reiot ; roitelet, oiseau, v. rèi-p’etit lagagnouso, petouvin ; troglodyte, oiseau’

n — 94

v. rèi-belet, petouso : Reynet, nom de fam. alpin.

Gardon, coumo un reinet feiniant, S’estoulouiravo en calignant.

LAFARE-A.LA.IS. Un certan petit aucelet Que l’apeleron lou reinet.

D. SAGE.

R. reiet, rèino.

REINETO, s. f. Petite reine ; reinette, sorte de pomme.

Reineto dôu Vigan, reinette du Vigan ; a de gauto coume de poumo reineto, elle a des ioues rebondies et fraîches ; lou pont de la Reineto (pons de Regineta), nom d’un pont voisin de Nimes.

Lou rèi e la reineto S’i bagnon dab nous très.

VIEUX CH. POP. BÉARN.

R. rèino.

Tresor dóu Felibrige

Voir dans le term'Òc

Smartphones

dicod'Òc & verb'Òc pour smartphone

Android

Clavier prédictif en occitan

Orthographe

Correcteur orthographique en occitan