Lettre de liaison :

Dictionnaire occitan

Résultats de la recherche (10000) :

RICHE, RIC RITCHE, RITGE(mç.), (toul.), ICHO, ICO (rom. *riche, rix, rie, arric, cat. rie, esp. port, rico, it ricco, ail. reich, lat. rex, celt. rix), adj. et s. Riche, v. afourtuna, argentous, drud, soubra ; luxueux, somptueux, euse, v. coussu; Rie, Rique, noms de fam. méridionaux.

Lou marrit riche, le mauvais riche ; fiho richo, demoiselle riche ; de r'ichi broudariè, de riches broderies ;. de richis abihage, de riches vêtements ; un riche ’ tèms, un très beau temps ; es riche puissant, il est puissamment riche; riche coume la mar, coume un sourciè, coume un ladre, riche comme Crésus, comme un puits ; saren ni plus riche ni plus paure à la fin de l’an, se dit à propos d’une petite dépense de fantaisie ; li riche orne catalan (cat. los richs homens), les hauts barons catalans, au moyen âge ; à la rieho, à la façon des riches, de la belle manière.

PROV. Riche e fou

Fai ço que vèu.

— Se sies riche, dino dous cop.

— Fai-me lou mort, te lou farai riche.

— Entre l’argènt d'un riche ela graisso d’un porc, Se pôu rèn saupre qu’à sa mort.

— Amour de riche, escalié de vèire.

— Lou riche sènt pas lou mau dôu paure.

— Es riche quau pôu,

Urous quau saup,

Sage quau vèu.

Tresor dóu Felibrige
REJOLO, RIJOLO R.4JOLO, REJOUELO,(d.),

REJOUERO (m.l, (esp. rejuela), s. f. Esse, goupille, cheville de fer qu’on met au bout ae l’essieu pour retenir la roue, v. audier, claveto, ocho ; rissole, sorte de mets, v. raviolo.

La rodo a toumba sa rejolo, la roue a perdu sa goupille.

Conférer rejolo avec le b. lat. radiola, petit

rayon, le b. lat. regiola, petite porte, ou le prov. reio, soc.

Tresor dóu Felibrige
REBÈ, REBÈC RiBÈc(1.), (alb.), (rom. rabei, rabey, esp. rabcl, port, rebeca, rabeca, it. ribecaj, s. m. Rebec, violon à trois cordes ; mauvais violon, v. rebequet ; riposte impertinente ; personne qui se rebèque, v. rebèco ; Rebecq, Rebecquy, Rebecchi, De Rebiq, noms de fam. provençaux.

Tenènt en man de museto, de carlamuso, de rebè.

F. VIDAL.

Iéu sounariéu sus moun rebèc Vostre noum que la Franço estimo.

D. SAGE.

Iéu vèli faire bravado En jougant de moun rebèc.

VIEUX NOËL.

PROV. MARS. Toujour lou meme, coumo lou bastimen de moussu Rebèqui, allusion à un capitaine marseillais de ce nom qui, à la rentrée des Bourbons, remplaça le nom de Napoléon inscrit sur son navire par l'inscription ; toujour lou meme. R. rebeca.

Tresor dóu Felibrige
RADEIRAIO, RADEIRALHO f.(a.), S. Ce qui

reste le dernier, les traînards, la queue, le rebut, la fouie, v. rafataio. R. radié.

Tresor dóu Felibrige
REBOULHA(esp. repollar, pommer, b. lat. rebullus, reburrus, hérissé), v. a. et n. Rouler les yeux, faire les gros yeux, v. rebouti, reboutiha ; se dit aussi de l’éruption et démangeaison causées à la peau par le contact de certaines chenilles, en Dauphiné, v. enruga.

Las chanilhos fan reboulha, les chenilles irritent la peau, v. rebouli.

Tresor dóu Felibrige
REGNE(rom. règne, reinh, reing, reng, cat. régné, esp. regno, reyno, port, reino, lat. regnum), s. m. Règne, régime, domination, v. reinage ; vogue, v. fogo, modo; Durègne, nom de fam. languedocien.

Èstrc en régne, régner, être en vogue, avoir cours; aquest an lou mistrau, es en régne, cette année le mistral est régnant; se fai vn règne de levant, si le vent d’est tient quoique temps.

Tresor dóu Felibrige
RECLACA, RESCLACAn.(carc.),y. n. Retentir avec éclat, v. répéta, reslounti.

La troumpeto reclacavo.

COUZINIE.

Lou fouit, manche court, reclacavo.

E. GLEIZES.

R. re, claca.

Tresor dóu Felibrige
REI.VAKD, RAIXARD REGXARD(niç.), (m.), REXARD (b.), REIXAUT, REIRART (a.), REIXAi.

(querc.), RAINAL (rouerg.), (rom. rainart, raynort,. cat. ranart, ail. rem, fin), s. m. Renard, v. guèine, mandre, voup ; requinrenard, v. pèis-rato ; porc marin, autre poisson de mer, v. porc-de-mar ; queuederenard, v. co-Je-reinard ; t. de marine, croc de fer ; tour d’une charrette avec engrenage, servant à serrer le chargement, v. tour ; palonnier de charrue, v. paloumèu ; fil à plomb, pierre attachée au bout d’une ficelle et servant au même usage, v. ploumb, règlo ; rouleau de bois qui est au bas d’une grande scie et que deux des scieurs empoignent pour la faire mouvoir ; menstrues des femmes, v. mes ; espèce de jeu de dames dans lequel un des pions s’appelle renard ; homme rusé, chiche, v. finocho ; sobriquet des gens de Maisons (Aude); Reynard (b. lat. Rainardus), nom de fam. méridional.

Lou reinard, surnom que l’on donnait au capitaine Hubert de Vins, au temps des guerres de religion ; reinard carbouniè, espèce de renard dont le b.out de la queue est noir, canis alopex (Lin.) ; reinard mèstre, palonnier qui occupe le milieu de l’attelage ; co-dc-reinard, queue-de-renard ; se counfessa au reinard, découvrir son secret à son ennemi; s'esfouira coume un reinard, foirer comme un renard ; menti coume un reinard, mentir effrontément ; faire lou reinard, escourtega lou reinard, dégobiller, vomir après avoir trop bu, par allusion à la mauvaise odeur du renard ; avé lou reinard, avoir ses mois, en parlant d’une femme ; pete lou reinard ! nargue de qui en glose; abiha à la modo de reinard, dont l’habit vaut plus que la personne.

Li casqueto de pèu de reinard Soun à la modo, soun à la modo,

Li casqueto de pèu de reinard Soun à la modo pèr li bastard.

CH. POP.

PROV. Fin coume un reinard.

— A reinard, reinard e mié.

— A reinard fin, reinard enca plus fin.

— Lou plus fin reinard Trobo plus fioard.

— Lou reinard amago sa co.

— Cado reinard porto la co à sa modo, quand la ié tènon pas.

— Dins lou Iran d’un vièi reinard l’a toujour d’os o de car. Château-Renard porte dans son blason « un renard d’or ».

Tresor dóu Felibrige
REGAUSSA , REGASSA , ARREGASSA(g.), (esp. regazar), v. a. Retrousser, v. regussa, revertega; regarder de bien près, v. espincha ; regarder de travers ou d’un oeil dédaigneux, v. eiguecha, reboutiha ; rabrouer, rebuter, v. regagna.

Regaussa lis uei, regassa lous iols (1.), regassa les els (g.), montrer le blanc des yeux ; regarder d’un oeil menaçant.

Ço qu’aval l’ièl de la mort regasso.

F. D’OLIVET.

PROV. Regaussa lis uei coume uno cabro morto.

SE REGAUSSA, SE REGASSA, V. r. Ëcarquiller les yeux, ouvrir de grands yeux ; érailler les yeux, renverser les paupières en dehors ; jeter les yeux ; rechigner ; se revancher, se défendre, v. revenja.

A la pounebo del jour daus pertout se regasso.

c: PEYROT.

PROV. Se regausso coume un biôu debana. REGAUSSA, REGASSAT (1), ADO, part, et adj. Hagard, arde ; qui a des yeux proéminents.

D'un aire regassat, d’un air rechigné. R . recoursa, regussa, rcgacha.

Tresor dóu Felibrige
ROUSIERO, ROUSIEIROn.(1.), n. de 1. Rosières ou Rozières (Ardèche, Haute-Loire); La Rouzeire (Lozère) ; De La Rouzière, nom de fam. lang. R. roso.

Tresor dóu Felibrige
RAJOULA, RIÉUSOULA (g ), RAIOURIA (a.),

v. n. Ruisseler, couler, v. rcgoula ; rayonner, darder, v. dardaia.

Rajoln, oies, olo, oulan, oulas, olon.

Li tiulisso rajoulavon, les toitures ruisselaient ; faire rajouta la car d’un reinard, faire tremper la chair d'un renard dans l’eau courante pour lui ôter son odeur.

L’oundelo que rajolo.

P. FÉLIX.

De sous elhons dios lagremos rajolon.

B. CASSAIGNAU. Quand lou soulel rajolo.

L. VESTREPAIN.

R. rajôu.

Tresor dóu Felibrige
RÈL, RÈEHs. s. m.(lat. rullum, rutellum), s. m. Bouloir, rabot de maçon, en Limousin, v. bourjadou, pasto-mourtiè, renco ; fourgon d’un four, v. redable ; pour rouleau, v. roi. Las biolos d’un four e lou relh.

J. ROUX.

Tresor dóu Felibrige
REPETOUIA, REPETOULIA REPETOURIAet (m ), REPITOULA, ARREPITOULA (g.), V. a. Repétailler ; repasser, raccommoder, v. ressegre.

L’aurunglelo débat lou tet Arrepitolo soun moutet.

G. D’ASTROS.

R. repeti, récapitula.

Tresor dóu Felibrige
REBELA (SE), SE REBELI(me.), (rom. revelar, revellar, si rebelar, rebellar, cat. rebellar, esp. rebelarse, port, rebellarse, it. ribellarsi, lat. rebellarej, v. r. Se rebeller, se révolter ; trouver le travail trop rude, v. enrebeli, cnrufigna.

Rebelle, elles, cllo, élan, elas, ellon.

Lis enfant d’aro se rebellon tôuti, les enfants d’aujourd’hui sont tous insoumis.

Faguéron menaço de se rebcla contro li gèm d’armo.

A. MICHEL.

REBELA, REBELLAT (g. 1.), ADO, part, et adj. Rebellé, ée ; Rebellat, Revellat, noms de fam. méridionaux.

La vilo de Perouso rebelado contro lou papo.

A. MICHEL.

Rebela, rebelaciéu, pour révéla, revelacioun.

Tresor dóu Felibrige
RÈVO, RÈBO'Bïfevo et (Var), (rom. reva, reua, riva, cat. reua), si f. Rêve, impôt levé anciennementsur les fruits, denrées, bestiaux et marchandises, droit d’entrée, octroi ; redevance, v. souquet.

Paga la rèvo, payer l’octroi. R. grèvo. Entèndi que sien francs de rèvo.

C. BRUEYS. Lou sourel que se lèvo Pèr nous paga sa plus brilbanto rèvo.

J. JASMIN.

Tresor dóu Felibrige
RELIA, RELIGA(rom. rclhar, religuar, cat. relligar, lat. religare), v. a. Relier ; coudre les feuillets d’un livre ; cercler une futaille, v. cièucla.

Relie, les, io, ian, las, ion.

RELIA, RELIÂT (1.), ADO, part, et adj. Relié, ée.

Tresor dóu Felibrige
ROMR, ROMBO ROUMB(nie.), (m.), (rom. roms, it. rombo, lat*. rhombus), s. m. Turbot, poisson dé mer, v. trabot ; barbue, carrelât, autres poissons de mer, v. pansard ; t. de géométrie, rhombe.

Romb clavela, turbot; faire romb, t. de pêcheur, partager la pêche, nonobstant l’arrêt fait par les prud’hommes.

Adus de touns, de rombs, de solos.

G. ZERBIN.

La serro e lou marlèu, e lou fanfre e lou romb.

CALENDAU.

Rombal, rombala, v. rambal, rambala ; rombia, v. rambia ; irombit, v. rambit ; romboul, v. ramboul ; romèc, v. ramèu ; romis, v. ramis ; romo, v. ramo ; romolha, v. ramalha; romossa, romossado, v. ramassa, ramassado ; romouna, romounado, v. ramouna, ramounado ; 'rompagno, v. rampogno ; rompal, rompan, rompau, v. rampau ; rompo, v. rampo ; ron pour ram ; ron pour gran ; rona, ronaire, v. rana, ranaire ; ronc pour ranc.

Tresor dóu Felibrige
RESTOUNTI, RESTENTI RETOUNTI.(m.), RESSOUNTI, RESSOUXDI, RESTOUXDI, RESrouni

(L), RETENTI, RETENI (b.), (rom. reyssondir, retentir, retendir, retindir, esp. retinir, port, retinnir, lat. retinnire), v. n. Retentir, résonner, v. brounsi, resclanti, reboumbi, retrouni, tendi.

Restountisse, isses, is, issèn, issès, isson. Dal Diéu que l’a causit fa restounti le noum.

DA VEAU.

Fariés leis prepaus restentî.

c. BRUEYS.

PROV. LANG. l’a pas floc en coumbo Qu’enquicon non ressôundio. — Restounti coume un tron.

R. re, tundi, tendi.

Tresor dóu Felibrige
RESSOURSO(rom. ressorsa, it. nsorsa, du verbe rom. ressorger, lat. resurgere), s. f. Ressource, recours, v. recate, respiè, soulas.

Avé ressourso à, avoir recours à.

Se costo lou courrent tu n’as quauco ressourso.

F. DE CORTÊTE. Trouvèron pèr touto ressourso.

C. FAVRE.

Siguèron lèu à bout de ressourso.

A. BIGOT.

PROV. l’a mai de ressourso dins la prudènci que dins la forço.

Tresor dóu Felibrige
LENTISCLE, LEXTISQUE, I.ENCHISCLE(m.), LANTISCLE, RESTINCLE, RASTINCLE, RESTENCLE, RASTENCLE (1.), (rom. lenlisc, it. lentischio, cat. llentiscle, llentisc, esp. port. lentisco, lat. lentiscus), s. m. Lentisque, arbre.

Descimouton en pas lenliscle e roumaniéu.

J.-F. ROUX.

Lou dons lentiscle emé soun fraire Lou pelelin austrau.

CALENDAU.

Tresor dóu Felibrige
HEGOURDAN, ANO,adi. Camin regourdan, voie Régordane (b. lat. Rigordana 1349), ancienne route qui allait de Nimes à Gergovie, ainsi nommée parce qu’elle conduisait au Val Regord ou pays Regord, ancien nom de la vallée de l’Ailier.

La Rugourdano (rom. Regordana, Recordana, b. lat. sylva Regudana), la Régordane ou Ricordane, forêt que traversait le chemin Regourdan, près Portes (Gard).

Dona Regordana, nom de femme qu’on rencontre a Saint-Gilles au 13“ siècle.

Regourdela, v. rebourdela, regoula.

REGOURDET, s. m. Espèce de graminée précoce, connue en Rouergue.

PROV. Quand lou regourdet Fai très tour au det,

La fedo e l’agneloun manjon soun sadoulet.

Tresor dóu Felibrige
LEGENDIE esp.(rom. legendier, legendario, b. lat. legendarius), s. m. Recueil de légendes, légendaire. R. legèndo.

Tresor dóu Felibrige
RIVALISA, RIBALISA(1. g.),(cat. port, rivalisar, esp. rivalizar, it. rivalleggiare), v. n. et a. Rivaliser, v. mousqueja.

Lou rivaliso, il rivalise avec lui.

Lou couquin vôu faire la guerro Pèr rivalisa lou diéu Mars.

M. DE TRUCHET.

R. rivau.

Tresor dóu Felibrige
RELANE, ANO,adj.adj. Dont les brins se filent facilement, en parlant de la laine. C’est l’opposé de reguergue. R. relana.

Relangui, relanqui, v. relenqui ; relant pour relènt; relanti, v. relenli.

Tresor dóu Felibrige
REQUIEMs. s. m.(mot latin), s. m. Requiem, messe funèbre, v. bèn-dire, canta, messo. Entounavon lou requiem Das enemics que luarien.

C. FAVRE.

Requien, v. requin ; Requier, v. Riquié.

Tresor dóu Felibrige

Voir dans le term'Òc

Smartphones

dicod'Òc & verb'Òc pour smartphone

Android

Clavier prédictif en occitan

Orthographe

Correcteur orthographique en occitan