Lettre de liaison :

Dictionnaire occitan

Résultats de la recherche (10000) :

RECOUMTA(rom. recomtar, cat. reeomptar, esp. recontar, it. ricontare), v. a. et n. Recompter.

Se conj. comme coumta.

Recomto, recompte.

15 lou det sus lou front, chifravo, recoumtavo.

J. ROUMANILLE.

RECOUMTA , RECOUMTAT (g. L), ADO, part, et adj. Recompté, ée. R. re, coumta.

Tresor dóu Felibrige
RETREMPA, v. a. Y.Retremper, remuta ; replonger, v. recabussa. lé vendran retrempa lour amb embé lour cor.

A. ARNAVIELLE.

SE RETREMPA, V. r. Se retremper.

RETREMPA, RETREMPÂT (g. 1.), ADO, part, et adj. Retrempé, ée. R. re, trempa.

Retreni pour retrouni ; retrèt, v. retra.

Tresor dóu Felibrige
RASCASSUN (DE-),adv. loc. adv.loc. adv. Par ricochet Lou Dnol de reinard qu’esperavo qu’aeô

De rascassun la pesco.

LOU TRON DE L’ÈR.

R. rascassa.

Tresor dóu Felibrige
RAMÈU, RAMEL RAMECfa. 1.), (d.), (rom. ramel, lat. ramulus), s. m. Rameau, v. broundo, brout; bouchon qui sert d’enseigne à un marchand do vin, v. ramas ; brin de verdure qu’on porte à l’église, v. rampau ; bouquet, à Toulouse, v. bouquet; subdivision ; Ramel, nom de fam. provençal.

Ramèu decerieso, trochet de cerises; ramèu de grivo, liasse de grives ; ramèu de poutènei, scélérat; li massoun an mes lou ramèu, les maçons ont terminé la bâtisse; a mes ramèu, il a la chemise qui sort de sa culotte ; a passa souto lou -ramèu, il est gris ; èu porto loi' ramèu, lis autre bevon lou vin, il a le renom, les autres ont le fait; lou ramèl me se nouso (1.), mes viscères se nouent, je suis bouleversé ; lou dimenche de Ramèu, pèr Ramèu, le dimanche des Rameaux, v. Ram, Rampau.

PROV. Quau fai Pasco avans Ramèu S’en repènt lèu.

— Lou tèms que fai lou jour de santo Eisabèu Duro jusqu'à Ramèu.

Ramia (mouiller), v. remuia; ramia (ruminer), v. roumia; ramicèu pour grumicèu ; ramichèlli pour vermiehèlli ; ramiaumiau pour roumo-roumiau.

Tresor dóu Felibrige
RELIAIRE, RELIGAIREs. s. m.(rom. lyaire), s. m. Relieur; tonnelier, v. barricaire.

Anè trouva lou reliaire.

J. ROUMANILLE.

E vous veguèri intra dins acè dels libraires Amai dins lous oustals de touts lous reliaires.

A. GAILLARD.

R. relia.

Tresor dóu Felibrige
RESSÈGO, RASSEGO (1.), RESSEJO (lim.),RESSÈO(a.), ARRESSÈGO(g.),ARSÈGO(bord.), (rom. ressegua, b. lat. ressega), s. f. Scie, en Languedoc, v. resso, serro ; grande tessure de tramail dont se servent les pêcheurs de la Méditerranée ; sciure, bran de scie, v. ressùn.

Ressbae poustiero, scie à scier de long; engaja la ressbgo, engager la scie ; être embarrassé, rester sur ses dents ; tira la ressbgo, tirer la scie ; renifler ; faire ana la ressègo, faire l’usure ; gatiha l’ausidou coume uno ressbgo, écorcher les oreilles.

Las tenalbos, les guiogassous,

L-o ressègos e les rasous.

P. AMILHA.

R. ressega.

Tresor dóu Felibrige
REPI, RAPI REPIU REPIT(m.), (L), (g.), (rom. cat. repic, carillon, esp. port, repique, id.), s. m. Répétition des heures sonnées par une horloge, v. replico ; t. du jeu de piquet, repic.

Lou repi sono, la répétition sonne; sèns atèndre lou repi, tout de suite, d’arrachepied. R. repica.

Repial, v. rèire-péu ; repiala, v. repelha ; repiba, v. repouja.

Tresor dóu Felibrige
ALEXTA, ALEXTi(rom. alentar, alcnhr, it. allentare), v. a. Ralentir, retarder, v. relenti.

Alcntisscn lou pas, alentiam lou pas (litn.), ralentissons le pas.

ALENTI, ALENTIT (L), luo, part. Ralenti, ie. R. à, Vent.

Tresor dóu Felibrige
RECOUBRAMEN, RECOUBROMEN(1.), (rom. recobramen, recobrament, port, recobramento, esp. recobramiento, it. ricoperamento), s. m. Recouvrement, v. recobre, rccuperacioun.

Leiro moundino sur la joio de Toulouso, pèr lou recoubramen de la santat del rèi.

TOULOUSB, 1687.

R. recoubra.

Tresor dóu Felibrige
RECLUS, RECLUN, UECRUN, RECRUS, RECRU,s. m. Remugle, relent, odeur de renfermé, v. clus, escavfit, estu.

Senti lou reclus, sentir le relent. Vièlheis gènls sènton lou reclus.

C. BRUEYS.

R. reclus 1.

Tresor dóu Felibrige
REBATRE, REBATE et ARREBATE(g.j,(cat. rebatrer, port, rebuter, esp. rebâtir, it. ribattere), v. a. Rebattre, battre de nouveau, v. repica ; réverbérer, v. réfléchi ; rabattre, aplatir les coutures, faire un rabais sur le prix, v. mens-dire ; crépir une muraille, v. rebouca, perferi ; t. du jeu de quilles, v. perboula.

Se conj. comme batre.

Rebatre un matalas, rebattre un matelas ; rebatre uno bouto, rebattre, lier un tonneau ; rebatre la paio, relever la paille de l’airée ; rebatre la paumo, lou voulant, renvoyer la balle, le volant; lou soulèu rebat, le soleil réverbère ses rayons ; rebatre li clavèu, river les clous ; sènso rèn rebatre, sans rien rabattre.

Me n’en farés pas res rebatre.

c. FAVRE.

SE REBATRE, v. T. Se réfléchir.

Sa caro se rebat dins l’aigo.

G. AZAÏS.

REBATU, REBATUT (g. 1.), UDO, part, et adj. Rebattu, rabattu, ue, réverbéré, ée ; nom de fam. provençal.

l’ai bèn rebatu si clavèu, je lui ai bien rivé son clou ; tout coumta e rebatu, fau que vague, tout compté et recompté, il doit payer. II. re, batre.

Tresor dóu Felibrige
REGAGNA, ARREGAGXA REGAGNA(g.), (d.).

RECIIAGXA, REGRAGNA (viv.), RECANA, RACANA (rom. regagnai-, reganhar, esp. regaùar, cat. reganyar), v. n. et a. Rechigner, montrer les dents, grommeler, v. recana, rechigna ; rudoyer, gourmander, rebuter, rabrouer, v. regaugna; saillir, être proéminent, être rude, v. boussa ; rire à gorge déployée, en Dauphiné, v. cacalassa.

Regagna li dènt, montrer les dents ; regagna lou quièu , présenter le derrière ; pouncho que regagno, pointe hérissée ; lis os ié regagnon, il a les os saillants.

L'espigo coulour d'or ié regagno lou gran.

L. BEAULARD.

Qu’es aci> : long couine uno lalo,

E regagno li dent coume uno cato, énigme dont le mot est rôumi, ronce. PROV. A moussèu douna fau pas regagna li dènt.

— Regagna li dènt coume uno amelo maduro.

— Vènt de mountagno,

Quand ris, regagno.

SE REGAGNA, V. r. Rechigner, grimacer, se rebiffer, se fâcher, v. regaussa.

Acà se regagno coumo un cap de loup, cela fait très mauvais effet.

PROV. Se regagna coume un chin negre.

REGAGNA, REGAGNA (d.), REGAONAT(1. g.), ADO, part, et adj. Rechigné, ée, de mauvaise humour, hagard, arde ; hérissé, froncé, ridé, ée.

Faire lou regagna, faire le difficile.

PROV. Regagna coume un calos, cotime un chiB. Pacan afama,

Queissau regagna.

R. re, can.

Tresor dóu Felibrige
REGIOUN, REGIEN REGIEU REGIOU(m.), (L), (g.), (rom. région, regio, reio, cat. regiô, esp. région, it. regione, lat. regio, onis), s. f. Région, v. encountrado, païs.

La regioun dis ôuliviè, la région des oliviers, la Provence, le bas Languedoc et lé Roussillon.

La Franço es partejado en dès regioun agricolo.

ARM. PROUV.

Tresor dóu Felibrige
REIA, RELHAC(1.), (rom. Reilhac, b. lat. Relhacum, Rilliacum, Raillacum, Reliacum, Relliacum), n. de 1. Reillac (Dordogne) ; Reilhac (Lot, Cantal, Haute-Loire).

Tresor dóu Felibrige
RABINA, REBINA,v. a.v. a. Havir, brouir, hâler, brûler, v. brounzi, raumi, rima, roustina, sousprendre.

Rabina lou linge, faire roussir le linge.

PROV. Tant de cousinié rabinon un fricot.

SE RABINA, V. r. Se havir, roussir ; enrager.

Lou raut se rabino, le rôti brûle. PROV. Ço que noun se coui pèr nautre, Ieissen-lou rabina.

RABINA, RABINAT(L), ADO, part, et adj. Havi, broui, ie ; rissolé, brûlé ; râpé, ée ; ladre, avare.

Rabina pèr la plouvino, broui par la gelée; es un rabina, se dit de quelqu’un dont la mise est mesquine ; uno rabinado, une femme maussade ; vièio rabinado, vieille sorcière; senti la pato rabinado, sentir le roussi, le fagot, friser l’hérésie ; jo de la pato rabinado, v. pato. R. rabino.

Tresor dóu Felibrige
RETENTA(it. ntentare, lat. rcteniare), v. n. et a. Tenter ou essayer de nouveau. Sèmpre tènto e retènto D'acîpa lou flot pur e lou fru que lou tènto.

A. CROUSILLAT.

Mès moun courage vôu que retente un ensach.

JOURDAN.

Retenti, retentido, v. restounti, restountido.

Tresor dóu Felibrige
REBUTA, Ri BUTA (attV.), REBOUTA(d.),

REBUTI (hm.), (rom. rebotar, rebuzar, cat. rebolar, it. ributtarc), v. a. et n. Rebuter, repousser, rejeter, refuser, v. rebufa, rebarra, rebroua ; pousser de nouveau, v. rebruia, regreia; répugner, v. répugna.

Fusiéu que rebuto, fusil qui. repousse ; fiasco que rebuto, flacon qui rejette le liquide que l’on veut y mettre, à cause de l’air intérieur ; lou vin me rebuto, le vin me déplaît. Li riche lôuli en aio Rebuton la canaio.

C. REYBAUD.

Un amour qu’amoundant moun Dieu rebutarié.

P. GIÉRA.

SE REBUTA, v. r. Se rebuter, v. rebusa.

REBUTA, REBUTÂT (g. 1.), ADO, part, et adj. Rebuté, ée. R. re, buta.

Tresor dóu Felibrige
RAUMAS, ENRAUMAS RÓUMAS(rh.), (a.), (rom. raumats, raumat, port, reimas), s. m. Rhume, v. catàrri, (làumiero, pegoumas, refrejamen.

Raumas dôu cervbu, rhume de cerveau, coryza ; raumas de peitrino, catarrhe pulmonaire, bronchite simple ; raumas ucat, coqueluche, en Rouergue. PROV. A lou raumas de Jèli, que duro trege me s de l’an.

— Raumas d’ivèr, santa d’estiéu.

— Pèr lou raumas Fau lou poutarras.

R. raumc.

Raumasilhos, v. remasiho; raumassa,v. enraumassa.

Tresor dóu Felibrige
ROUSSEJA, ARROUSSEJA (g.), ROUSSEIA(d.), ROUSSI A (a. m.), (cat. rossejar, it. rosseggiare), v. n. Tirer sur-le roux, paraître roux, v. rousseleja.

Li blad roussejon, loi b!ad roussien(m.), les blés blondissent ; si louis-d'or roussejon, ses louis d’or brillent. R. rous.

Tresor dóu Felibrige
ROUQUIHOUN , ROUQUILHOUN(g ), S. m.

Relief, reste de table, v. recroustihoun, remasiho, rousigoun.

Lous rouquilhouns de la bosto cousino.

T. LAGRAVÈRE.

R. rouiga.

Tresor dóu Felibrige
ROUS ADO, ARROUSADO ROUADO(g.), (m.), ROUSA (d.), ROUSALADO, ROUSAL (L), ROUAL (rouerg.), (rom. rosada, rozada, rosal, cat. • rosada, it. rugiada), s. Rosée, v. eigagno, ros ; gelée blanche, v. blancado, plouvino.

Dins lou rousal fresc.

c. GLEIZES. PROV. A Toussant La rousado es pèr lou champ.

— Uno rousado au mes d’abriéu Vau mai que la carreto e l’eissiéu.

— La rousado dôu-mes de mai

Vau mai

Que lou càrri d'un rèi noun a vaugujamai. R. ros.

Tresor dóu Felibrige
REÌNIÉ(rom. Reynier, Raynier, Ranier, it. Ranieri, b. lat. Rainerius, Rainherus, Rainharius, Ragenerius, Ragerierus), n.p. Reinier, Reynier, Régnier, Régné, Rénié, Raineri, Rennery, Regneiris, noms de fam. mérid. dont le fém. est Reiniero.

Sant Reinié, saint Raynier, honoré à Montpellier ; lou rèi Reinié, Reinié lou bon, le roi René, comto de Provence et d’Anjou, né à Angers le 15 janvier 1418, mort à.Aix le 10 juillet 1480. René (lat. RenatusJ est le nom d’un saint honoré à Angers, ainsi nommé parce que, mort au berceau, il fut ressuscité sept ans après par saint Maurille. Les Provençaux auraient dû par conséquent- traduire ìiené par Renat. Mais ce nom fut confondu avec Reinié, nom de famille très répandu en Provence. César de Nostre-Dame appelle René d’Anjou monsur lou rey Reynié, et ce prince lui-même semble avoir fait allusion à cette forme dans son poème des « Amours de Régnault et de Jehanneton » où il s’est mis lui-même en scène ; vèsti dóu tèms dôu rèi Reinié, habillement gothique ; chaminèio dôu rèi Reinié, v. cnaminèio ; Reinié segound, René II, duc de Lorraine, petit-fils du roi René, prétendant à la couronne de Provence; Reinié de Briançoun, Louis de Briançon de Reynier, poète provençal né à Aix (1598-1670) ; Anlàni Reinié, Antoine Reinier, j poète grenoblois du 18” siècle.

Tresor dóu Felibrige
ROUVIERO , ROUIERO ROUVIEIRO ,(d.) ,

ROUBIÈIRO (1.), ROUVÈIRO (lim.), (rom. roviera, b. lat. roveria, rocria), s. f. Chênaie, bois de rouvres, v. blaquiero, cassagno, rouredo; La Rouvière (Gard, Lozère) ; Rouvière, De La Rouvière, lloyère, Rovère, noms de fam. méridionaux.

Lou troubaire Rouviero, Léon Rouvière, poète languedocien, de Montpellier (1810— 1818). Au 17” siècle, il y eut aussi tin poète vivarais de ce nom. R. rouve.

Rouviga, ronvigoun, v. rousiga, rousigoun’.

Tresor dóu Felibrige
REPAVA, REPABAv. a.(L), v. a. Repaver, v. recalada.

Çai farci repava lous vuous e las charrèiras.

R. GRIVEL.

R. re, pava.

Tresor dóu Felibrige
RAMPANT, ANTO(it.adj.rampante), adj. Rampant, ante, qui a de la pente, v. pendoulic, rasié, rebalaire ; servile, v. manette.

Camin rampant, chemin rampant; avê la cambo rampanto, traîner la jambe.

Fai lou taitufo e lou rampant.

J. DÉSANAT.

La maison d’Agoult porte dans son blason « un loup rampant d’azur ». R. rampant.

Tresor dóu Felibrige

Voir dans le term'Òc

Smartphones

dicod'Òc & verb'Òc pour smartphone

Android

Clavier prédictif en occitan

Orthographe

Correcteur orthographique en occitan