Lettre de liaison :

Dictionnaire occitan

Résultats de la recherche (10000) :

ROUNCHET,s. s. m.s. m. Crécelle, en Dauphiné, Y. cracineto, raqueto,. reineto ; le Ronchet, nom d’un ruisseau du Dauphiné. R. rouncha.

Tresor dóu Felibrige
REGOULAGE, RIGOULAGEs. s. m.(d.), s. m. Action de ruisseler, de rouler, etc.

De sang quinte grand regoulage!

S. LAMBERT.

R. regoula.

Tresor dóu Felibrige
FOUNTANO, FOUNTAIXO (1.) , FOUNTAN,HOUXTAX (b.), (rom. fontana, fontaina, for. cat. esp. it. lat. fontana), s. f. Fontaine, dans les Alpes, v. font plus usité ; creux de l'estomac, estomac, en Forez, v. bouco, trau ;

Fontanes(Lot, Lozère), nom de lieu et de fam. méridional.

Fountano fresco e claro.

A. TAVAN.

Quand lou Tout-Puissant s’en maino,

Del roc coulo uno l’ouutaino.

PUJOL.

R. font.

Fountarabio, Fountarecho, v. Font-Arabio, Font-Arecho.

Tresor dóu Felibrige
GASCOUGXO(rom. Gasconha, Gascoingna, Gascoina, Gascuenha, Gascunha, port. Gascunha, esp. Gascuûa, it. Guascogna, b. lat. Wasconia, lat. Vasconia), s. f. Gascogne, ancien duché compris entre la Garonne et les Pyrénées, ancienne province de France qui avait Auch pour capitale. Elle comprenait les Landes, le Labourd, la Chalosse, leTursan, le Marsan, le Bigorre, la Soûle, le Comminges, l’Armagnac, le Conserans, la Lomagne, le Lavedan, lTïstarac, la Rivière de Verdun, le Nébousan, les Quatre yallées, le pays d’AIbret, et partie du Bordelais et du Bazadois.

PROV. Cadet de Gascougno A souvènt la rougno.

La Gascogne, que les Romains nommaient Novempopulania, prit le nom de Vasconia au 6” siècle, où les Vascons, peuples de l’Espagne pyrénéenne, vinrent s’y établir.

Tresor dóu Felibrige
ANCHOIO, ENCHOIO (Var), INCHOIO (viv.),ANCHOVO, ANCHOUO, ACHOIO (1.), (esp. ancho va, anchoa, cat. anxova, it. anchoia, enciova, acciuga, angl. anchovy, lat. encrasicholus, halecula), s. f. Anchois, poisson de mer, v. amplouo ; sillon que laisse sur la peau un coup de fouet ou de gaule, v. pelado, vergado.

Anchoio de Fréjus, anchois de r réjus ; anchoio rouvihouso, anchois rougi par la saumure ; anchoio que sènt lou bos, anchois qui a le goût de la caque ; barrielo d’anchoio, baril d’anchois; esquicha Vanchoio, presser l’anchois, écraser un anchois petit à petit avec un croûton de pain, manière ordinaire de manger ce poisson ; faire maigre chère, lésiner ; tasta Vanchoio, recevoir une raclée ; jouga, gagna l’anchoio, faire, gagner le pari; èstre esquicha coume d’anchoio, tésto sus co coume d’anchoio, être pressés comme des harengs en caque ; uei bourda d’anchoio, yeux éraillés, bordés d’écarlate ; toco l’anchoio ! dicton par lequel les marins de l’Océan plaisantent ceux de la Méditerranée. On

suppose que chez les pauvres gens de Provence un anchois est suspendu au plafond et que les membres de la famille y font toucher tour à tour leur bribe de pain ; li cinq anchoio, les cinq doigts.

Tresor dóu Felibrige
AURASSO, s. f. Grand vent, vent impétueux,v. mistrau, ventas.

Uno aurasso se lèvo.

A. BIGOT.

Partiren coume uno aurasso Pèr creba lou grand couvènt.

ISCLO D'OR.

Lou bouscas sus la rancaredo Saba pèr l’aurasso d'ivèr.

A. ARNAVIELLE.

R. auro.

Aurat, v. aubrat ; aurats, v. aurés.

Tresor dóu Felibrige
EMBARG AIRE, s. m. Brocanteur , maquignon.de vieilles rosses ; fainéant qui entraîne les autres dans le désoeuvrement, v. broucantefaire. R. embargo.

Tresor dóu Felibrige
ESCREMESOUX, ESCRAMESOUX, s. m. Actiond’écrémer, de racler les impuretés qui sont à la surface du verre fondu. R. escrema.

Tresor dóu Felibrige
DESCREIS, DECRE1SS AMEXT(d.) , (rom. descreis, decreis), s. m. Décroissement; décroît de la lune. R. des, crois, descrèisse.

Tresor dóu Felibrige
CANIHA, CANILHAT ADO,adj.(L), adj. Couvert de chenilles, rongé par les chenilles, véreux, euse, v. vermenous. R. caniho.

Tresor dóu Felibrige
CHIFÈR,s. s. m.s. m. Cerf-volant, insecte à longues cornes, en Rouergue, v. banard, cabras. R. Cifèr.

Tresor dóu Felibrige
CARDEr(rom. Cardet, lat. carduetum, lieu plein de chardons), n. de 1. Cardet (Gard). R. cardo.

Tresor dóu Felibrige
BRABANÇOUN, BRABANÇOU «UNO,(L), (rom. Braimanso, Braiman, b. lat. Brabancio,onis), s. et adj. Brabançon, onne. R. Brabant.

Tresor dóu Felibrige
TRAP(rom. trap, tente, baraque, lat. trabs, poutre), s. m. Ragot, courtaud, en Languedoc, v. tap.

Tresor dóu Felibrige
VITOURIAU, VITOURIAL (1.), ALO(rom.cat.

esp. victorial, it. vittoriale, lat. victonalis), adj. Triomphal, ale, relatif à la victoire, v. triounfau.

Tresor dóu Felibrige
OUSTENSIOUN, OUSTENSIEN (m.), OUSTENSIÉU(g. 1.), (b. lat. ostensio), s. f. t. liturgique. Ostension, exposition des reliques d’un saint.

Tresor dóu Felibrige
GARELIÉ, G A RELIE IERO, IÈ1RO,(rouerg.), adj. Qui fait boiter.

L autre a la goulo garelièiro.

A. VILLIÉ.

R. garèu.

Tresor dóu Felibrige
MARGAUS,n.n. de 1. Margaux (Gironde), dont les vins sont renommés sous le nom de ChâteauMargaux.

Tresor dóu Felibrige
CANTOUNADO, CANTOUNAT (1), CANTOUNAU,CANTOUNA (a.), (cat. esp. cantonada, it. cantonata), s. Angle d’une maison, coin de rue, v. anglado ; cul-de-sac, ruelle, v. androuno ; hameau, v. bastido ; encoignure, v. queiroun ; choses amassées en un coin, immondices, v. escoubiho ; t. de maçon, refend ; t. de théâtre, cantonade.

Demoro à la cantounado, il habite dans la ruelle ; mounta la cantounado, bâtir l’angle ; pkiro de cantounau, pierre de l’angle. H. cantoun.

Tresor dóu Felibrige
AJOUGXE, AJUGNE esp.(a.), (rom. ajoiner, adjungir, it. aggiugnere, lat. adjungere), v. a. Adjoindre, v. apoundre ; atteindre, attraper, v. aganta, encapa.

So conj. comme jougne.

Leis ajoun à Betelèn.

N. SABOLY.

Ajougneiguerian, emé proun peuo, l’intrado de la fourèst.

J. ROUMANILLE.

S’AJOUGNE, v. r. S’adjoindre ; s’atteindre. AJOUN, AJOUNCH (nie.), AJOUGNIT (L), OUNCHO, IDO, part, et adj. Adjoint, ointe; atteint, einte ; réuni, ie.

Megrèvo quand noun t’ai ajouncha

G. ZERBIN.

Tresor dóu Felibrige
JAQUET, JAQUETOUN JACOUPET(rh.), (L), JAUMET (Var), (rom. Jaumet, Jaumel, Jaumon), n. d’h. et s. m. Petit Jacques, v. Jacoutin ; jour de la fête de saint Jacques regardé comme climatérique par les cultivateurs du Var, v. cavalié ; toupet taillé en brosse, genre de coiffure ; Jacquet, Jacquety, noms de fam. provençaux.

Faire Jaquet, saigner du nez, mettre les pouces, s’enfuir. R. Jaque.

Tresor dóu Felibrige
PETEXA, PETELA (rouerg.), PETEXEJA,PETIXEJA (m ), PETOUXA, PETOUXEJA, PETOUXIA

(a.), PEXXA (g.), PIXXA (b.), (rom. petenar), v. n. et a. Piétiner, trépigner, regimber, ruer, se dépiter, voir avec dépit, v. peneja, pitra, repetena; pétiller, v. peteja.

Couine un carboun de fue soun uei petinejavo.

p. BSLLOT.

Qui demeno lous pèds, qui penno, qui gambado.

F. DE CORTÈTE.

Ni n’arreguinno ni nou penno.

G. D’ASTROS.

PROV. GASC. Qui ne pot, ne penno, ou

Qui nou pot, nou penno, ou

Lou qui nou pot, nou pmno, celui qui ne peut pas, ne regimbe pas ; quelquefois on n’agit pas, faute de moyens. R. pèd, petoun.

Tresor dóu Felibrige
CAUSSADO, CHAUSSADO (lim.), CALSADO

(rouerg.),"CHALSADO (Lozère), (rom. caussada, chaussada, causada, calsada, cat. calsada, port, calçada, esp. calzada), s. f. Chaussée, levée de terre, digue, _v. levado, massis, peissiero ; voie romaine', en Gévaudan, v. estrado, camin ferra ; plateau formé d’une coulée basaltique aont les flancs ont été dénudés par l’action des eaux, en Vivarais ; pièce de la charrue, v. souchado ; Caussade (Tarn-et-Garonne), nom de lieu ; Caussade, Chaussade, Lacaussade, noms de fam. mérid.

Li pont e caussado, les ponts et chaussées. R. caussa.

Tresor dóu Felibrige
CO-GONGO, COUE-GONG O COUOGOUNGO(m.),

( rouerg. ), COUGO - GOUNGO ( 1. ), (queue longue), s. f. Canard pilef, oiseau, v. alo-longo ; hoche-queue, bergeronnette, en

Rouergue, v. guigno-co; variété de pomme; variété de figue, v. long-pecou, pecouiado.

Tresor dóu Felibrige
MILIÇO, MILICIO MELICIO MILÍCI(niç.), (l.), (b.), (rom. cat. esp. port, milicia, it. milixia, lat. militia), s. f. Milice, v. armado ; sorte d'armée territoriale, v. bigorno.

Ai mes dau tiéu coustat louto la miéu millcio.

J. RANCHER.

Tresor dóu Felibrige

Voir dans le term'Òc

Smartphones

dicod'Òc & verb'Òc pour smartphone

Android

Clavier prédictif en occitan

Orthographe

Correcteur orthographique en occitan