Eléments de langue occitane

La négation en occitan gascon

Minjar

Comment marque-t-on la négation en occitan gascon ?

« Ne’u manjarèi pas »

En occitan gascon, on marque généralement la négation avec les adverbes « ne » / « non » – avant le verbe – et l’élément « pas » – après le verbe : « Ne sabèva pas lo nom d’aqueth tipe », « N’èi pas ni sòr, ni frair, ni hilha… », « N’avè pas pensat a préner lo cotèth », « Non cambiarà pas la soa faiçon de parlar ». « Ne » / « non » ne peuvent être séparés du verbe que par un pronom personnel ou un adverbe conjoint : « Ne’n parlarén pas », « Ne’u manjarèi pas ».

L’adverbe « ne » s'élide devant un mot qui commence par une voyelle : « N’aima pas los western spaghetti ». Après « ne » / « non », les pronoms conjoints connaissent l'enclise : « Ne’u hasèva pas ríser » (« ne’u » [nu] = « ne » + « lo »], « Ne’vs dirèi pas çò que voletz enténer ».

Quand « non » se trouve en position d'enclise, il prend la forme « no » : « No’us cau pas embestiar ».

En occitan gascon, la négacion complète « ne/non… pas » n’est pas systématiquement employée dans les zones en contact avec l'occitan languedocien : « S’agís pas de har tan de brut », « Sabè pas mei parlar patoès ».

Andriu Bianchi, membre du Conseil linguistique du Congrès

Bibliographie :

  • Gramatica occitana d'Alibèrt
  • Gramatica de l'occitan gascon contemporanèu de Romieu & Bianchi

Photo : Ronaldo SM

En partenariat avec La Setmana