Hommage à Robert Marty

Hommage à Robert Marty

Immergé dans l'occitan maternel de la Bastide de Saint-Just sur Viaur, son parcours professionnel dans l'enseignement, son engagement culturel et bien sûr son amour pour sa langue l'ont naturellement conduit à la présidence nationale de l'Institut d'études occitanes.

Pendant dix ans où il en a été président, il a développé entre autres le secteur Édition et Diffusion avec la création d'IDECO. En tant qu'écrivan, il a publié plusieurs œuvres comme l’Ombra doça de la nuèch, ou Lo balestrièr de Miramont, et reçut les honneurs d'Apostrophes avec Bernard Pivot.

Il a également été à l'origine de l'Ostal Joan Bodon qui lui a permis de réaliser un rêve : réhabiliter la mémoire de cet écrivain hors du commun dans le pays qui l'a vu naître.

Tout érudit qu'il fût, il a su manier la langue aussi bien que l'humour à travers le personnage comique de Padena qu'il s'était créé. Interprété plus d'une fois à Puylaurens, à l'auberge de sa femme Josiane, en attendant les tripoux ou l'aligot, les gens réservaient plusieurs semaines à l'avance pour entendre ses « colhonadas » ou une des nombreuses aventures de Marcelon comme il en avait le secret.

Infatigable militant pour la langue et la culture occitanes tout au long de sa vie, il nous a quittés mercredi dernier au matin. Nous présentons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches. Nous pousuivrons le chemin qu'il nous a tracé, pour que la langue et la cultures occitanes continuent à vivre.

Adieu, Robert !