Appel pour la journée des langues régionales du 10 octobre 2020

Pour Que Vivent Nos Langues

Depuis l’entrée en vigueur de la réforme des lycées et du « Plan langues » en 2019, l’ensemble des acteurs de la promotion des langues régionales a pu en constater les effets catastrophiques.

Cette réforme et ce plan, qui ont limité et dévalorisé brutalement l’offre d’enseignement des langues régionales, ruinent tous les efforts accomplis jusqu’à présent pour donner aux langues régionales une place dans le système éducatif français. Les rentrées scolaires 2019 et 2020 ont confirmé les craintes formulées : chute drastique des effectifs, fermeture des enseignements de langues régionales dans de nombreux établissements.

Toutes les démarches des associations et de très nombreux élus pour demander des réajustements à ces réformes sont restées sans suite. Le ministère de l’Éducation est dans le déni des conséquences négatives de ses réformes.

Face à ce déni et à ce refus de concertation, le collectif d’associations et d’élus Pour que vivent nos langues, dont les grandes associations occitanes font partie, s’est créé pour fédérer les énergies. Il a manifesté devant le ministère, écrit au président de la République avec le soutien de 105 parlementaires, députés, sénateurs, députés européens.

Pour que vivent nos langues mobilise à présent élu(e)s, enseignant(e)s, élèves et parents d’élèves, représentant(e)s associatifs, syndicats pour une Journée des langues régionales qui se tiendra le 10 octobre prochain dans tous les territoires concernés : Alsace, Bretagne, Catalogne, Corse, Flandres, Occitanie-Pays d’Oc, Pays Basque, Savoie.

Nombreux sont ceux qui d’ores et déjà préparent cette journée. La situation sanitaire ne doit pas décourager cette démarche. En effet, les acteurs locaux mettront en place localement des formes de mobilisation adaptées aux contraintes sanitaires.

Tous ensemble nous voulons un statut pour les langues régionales, l’extension de leur enseignement et leur développement dans l’espace public. Demandons ensemble le respect

  • de la Constitution qui les définit comme patrimoine de la France,
  • de la loi qui précise que « les langues et cultures régionales appartenant au patrimoine de la France, leur enseignement est favorisé … »
  • des engagements de la France au niveau international et du président de la République qui indiquait le 21 juin 2018 à propos des langues régionales «  Nous allons pérenniser leur enseignement »

L’Éducation nationale est un acteur indispensable pour l’enseignement de nos langues. Nous ne pouvons pas laisser le ministère de l’Éducation - qui devrait le « favoriser » comme le demande la loi ou pour le moins le « pérenniser », comme l’a annoncé le président - continuer sa politique actuelle dont le maintien mènerait à l’éradication de l’enseignement de nos langues.

Le Congrès permanent de la lenga occitana, outil commun des institutions et fédérations œuvrant à la promotion de la langue et de la culture occitanes, vous invite donc à rejoindre un des rassemblements organisés et les initiatives prévues dont vous trouverez la liste sur le tableau des rassemblements.