Conférence transfrontalière Linguatec à Pau et Saint-Sébastien

Conférence transfrontalière Linguatec 17-18/06

Intelligence artificielle et coopération transfrontalière : vers une infrastructure linguistique intelligente et accessible.

Deux jours de rencontres et d’échanges riches pour faire un état des lieux de la situation sociolinguistique des langues des Pyrénées et des avancées technologiques réalisées jusqu’à ce jour, mais également des pistes de réflexion pour l’avenir de cette collaboration fructueuse.

Première journée du 17/06 à Pau :

La première session du Congrès transfrontalier du projet Linguatec, qui s'est tenue à Pau, au Complexe de la République, a réuni des représentants de haut niveau des trois langues dans lesquelles travaille Linguatec : le basque, l'aragonais et l'occitan, ainsi que les entités qui composent le consortium.

Après l'ouverture de la conférence par le coordinateur général d'Elhuyar, Jon Abril Olaetxea, et le trésorier dU Congrès permanent de la langue occitane, Sèrgi Javaloyès, la conférence a offert des réflexions intéressantes sur les questions clés pour le renforcement des langues minoritaires, avec un accent particulier sur la coopération transfrontalière, une caractéristique inhérente à Linguatec. Le public a suivi les interventions en ligne, en raison de la situation de pandémie.

Thème principal : la coopération transfrontalière

La journée a mis l'accent sur l'importance de la coopération transfrontalière lors des deux tables rondes organisées. D'une part, Charline Claveau, présidente de l'Office public de la langue occitane, Antton Curutcharry, président de l'Office public de la langue basque, et José Ignacio López Susín, directeur général de la politique linguistique du gouvernement d'Aragon, ont débattu de « la coopération européenne et transfrontalière, cadre privilégié pour le développement numérique des langues pyrénéennes ».

D'autre part, la deuxième table ronde a été animée par des représentants des six entités qui composent le consortium Linguatec, qui ont échangé sur l'idée d'avancer vers « un réseau d'excellence en intelligence artificielle pour la construction d'une infrastructure linguistique transfrontalière dans la zone pyrénéenne ».

La première journée du congrès transfrontalier Linguatec a également été l’occasion de la signature de l'accord pour le transfert des connaissances générées et des technologies développées parmi les entreprises et les institutions partenaires du consortium.

  • Revoir le direct du congrès :

Enfin, l’après-midi, a eu lieu la présentation conjointe de Votz, première synthèse vocale en occitan, mais aussi de Revirada, traduction automatique en occitan et des applications plug-in pour navigateurs et pour mobiles qui y sont rattachées.

Deuxième journée à Saint-Sébastien

La deuxième session du Congrès transfrontalier du projet Linguatec a eu lieu à Saint-Sébastien, au Palais Miramar, siège de l’Université d'été de l'UPV/EHU. Jon Abril Olaetxea (coordinateur général d'Elhuyar), Junkal Gutierrez (vice-recteur du basque, de la culture et de l'internationalisation de l'UPV/EHU) et Garbiñe Mendizabal (directrice de l'égalité linguistique de la Diputación Provincial de Gipuzkoa) ont ouvert la conférence qui, dans le sillage de ce qui a été discuté la veille, a débuté par une table ronde intitulée « Besoin d'infrastructures linguistiques pour augmenter la coopération transfrontalière ». Jean-Louis Valls, directeur du CTP-POCTEFA, a participé à la table ronde, ainsi que Mikel Anton, directeur des affaires européennes du gouvernement basque ; Pello Pellejero, membre du service de l'action européenne, de la coopération interrégionale et de la citoyenneté externe du gouvernement de Navarre ; José Ignacio López Susín, directeur général de la politique linguistique (Gouvernement d’Aragon) et Arola Urdangarín, directrice de l'Eurorégion Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre.

Réseau d'excellence pour une infrastructure linguistique transfrontalière

La deuxième partie de la journée a porté sur les initiatives transfrontalières en matière de développement linguistique. Il convient de mentionner la lecture et la signature du manifeste fondateur du réseau d'excellence en intelligence artificielle pour la construction d'une infrastructure linguistique transfrontalière par les membres du consortium, accompagnés du maire de Saint-Sébastien, Eneko Goia.

Après la signature, des représentants de différentes initiatives européennes ont discuté des opportunités et des défis liés à la coopération technologique entre les langues : European Language Grid, European Language Equality, The Digital Language Diversity Project, le Congrès permanent de la langue occitane.

La conférence s'est terminée par un atelier de démonstration des principales applications développées dans le cadre du projet Linguatec : l'APP, la barre d'outils et le plug-in CMS pour la traduction automatique ; les plateformes et applications de synthèse vocale (pour l'occitan et le basque) ; les APP multilingues et accessibles ; et les applications de reconnaissance vocale et de sous-titrage automatique.