Ouverture d'un programme de recherche sur les parlers du Croissant

Zòna del creissent

La zone dite du « croissant », aux limites nord de la langue occitane, est depuis quelques mois le sujet d’une enquête lancée par des chercheurs du CNRS et soutenue par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Il s’agit de compléter les connaissances linguistiques actuelles que l’on a de ce territoire qui mesure quelques cent kilomètres de long. C’est une zone de contact entre l’Oc et l’Oïl qui intéresse les linguistes.

Ces derniers considèrent qu’il y a urgence à enquêter en raison de la disparition rapide des locuteurs. De plus, c'est une zone qui n’a pas encore eu droit à des études approfondies. Ce territoire en forme de demi-lune est une terre de variétés gallos-romanes. Elles n’ont malheureusement pas donné beaucoup d’écrits en tous cas pas assez pour venir aider la recherche de façon déterminante.

Les chercheurs, dirigés par Nicolas Quint, se sont déjà réunis en afin de lancer le projet en ce milieu du mois de février. Les travaux devraient s’achever en 2020. Il y aura très vite un premier colloque sur le territoire puis les enquêtes de terrain se poursuivront toute cette année 2018.

2019 sera l’année de la publication des premières monographies et de la mise en ligne des corpus oraux. Ensuite seront établies des cartes dialectologiques et seront mises en place des communications sur les variétés étudiées. Enfin, sortira en 2020 un ouvrage qui fera la synthèse de l’ensemble du programme.

Plus d'informations :